Accueil / À la Une / Fin des grenades GLI F4… début des grenades GM2L !

Fin des grenades GLI F4… début des grenades GM2L !

Il y a quelques mois, en juin 2019, Le Peuple breton avait longuement parlé de ce qu’est la grenade GLI F4, grenade employée par les forces de maintien de l’ordre alors qu’elle est ni plus ni moins qu’une arme de guerre. Mais son utilisation très controversée était maintenue… parce qu’il fallait bien écouler les stocks. Il n’y a pas de petites économies ! Quand bien même si 5 personnes au moins, des gilets jaunes aux défenseurs de Notre-Dame-Des-Landes, avaient probablement perdu une main suite à l’explosion d’une GLI F4.

Et voilà que le dimanche 26 janvier, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, annonce sur le plateau de France 3 le retrait immédiat de la grenade GLIF4. Que s’est-il passé ? Le gouvernement veut-il s’acheter une virginité nouvelle suite à toutes les allégations de bavures de ces derniers mois ? Et comment faire sans cette grenade ?

« France-info » tente un début de réponse : « Cette annonce intervient alors que les accusations de violences policières se multiplient. Elle anticipe les conclusions du futur schéma national du maintien de l’ordre qui sont attendues dans les prochaines semaines, selon l’entourage du ministre de l’Intérieur. Mais il s’agit surtout d’une mesure symbolique. Et pour cause : il était prévu qu’un nouveau modèle de grenade, de type GM2L, vienne la remplacer. » Et France-info d’ajouter : « Deux sources sécuritaires citées par l’AFP ont pour leur part précisé que les stocks de GLI-F4 étaient en voie d’épuisement, notamment chez les gendarmes mobiles et les CRS. »

Quid de la grenade GM2L ? Contrairement à l’autre grenade, elle ne contient pas de TNT. C’est déjà ça ! Oui mais… elle contient « 48 g d’Hexocire, un mélange de cire et d’héxogène (un explosif plus puissant que la TNT) », nous dit-on. Mais alors, sera-t-elle moins dangereuse que la GLI F4 ? La réponse est sans doute dans la notice : « La GM2L est classée comme arme de catégorie A2 et donc comme « matériel de guerre ». »

Et qu’en pensent les gendarmes eux-mêmes ? Un article de «L’Essor / journal de la Gendarmerie Nationale » analyse la nouvelle grenade : « S’agissant de la GML2, retenons quelques données simples à comprendre. Dès lors qu’une munition produit une forte intensité sonore, celle-ci est associée à un phénomène de souffle, c’est à dire de compression de l’air. Il en ressort des risques de lésions auditives pour ceux qui sont à proximité immédiate de la munition lors de sa détonation/déflagration. Par ailleurs, toute composition pyrotechnique peut causer des lésions cutanées, musculaires, osseuses… Il en de même pour cette nouvelle grenade.»

Il y a donc fort à parier que l’annonce de Castaner n’avait pour but que d’être un « effet d’annonce » ! Affaire à suivre dont Le Peuple breton ne manquera pas de vous faire part.

Plus d’informations sur la grenade GML2 ici

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est animateur du Groupe Quimper-Cornouaille. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.