Une belle réussite pour la journée des talus à Saint-Nicodème

talus

Le samedi 3 février, une journée d’animations et de débats sur les talus avait lieu à Saint-Nicodème, à l’initiative d’Eau et rivières de Bretagne, de France Nature Environnement, du collectif Kleuzioù, notamment. L’objectif était de sensibiliser à leur importance pour l’agriculture, la biodiversité et la gestion et de l’eau, et de donner des outils pour faire face aux destructions illégales. Plusieurs centaines de personnes ont y participé.

Parmi les revendications du collectif Kleuzioù : la création d’un poste de technicien-bocage dans toutes les communautés de communes, une représentation citoyenne dans les comités de pilotage bocage, une augmentation des moyens de contrôle, un moratoire sur la destruction de talus le temps d’effectuer un bilan des mesures mises en place…

Au menu de la journée: balade-nature, formation sur la géolocalisation des talus et sur les possibilités juridiques pour contester les arasements abusifs, et enfin un débat dans lequel intervenait notamment la maire de Nevez, qui est revenu sur le classement des talus de sa commune au PLU. Les intervenants ont eu le plaisir d’observer des affiches historiques de luttes contre le remembrement, et de belles illustrations en direct durant les débats, avec Alain Goutal, Samuel Lewis, Dom Marcel et Fabrice Mondejar.

Bien entendu, de nombreux arguments en faveur de la préservation des talus ont été rappelés, en particulier dans l’intervention très fournie et très déterminée de Jean-Luc Pichot pour Eau et rivières de Bretagne. Les échanges ont beaucoup tourné autour des procédures pour empêcher les destructions de talus, avec le constat d’une vraie difficulté à faire appliquer les réglementations.

Il faut dire qu’il n’est pas évident de protéger le bocage contre les agriculteurs, puisque le premier doit son existence aux seconds ! Le problème de fond est bien sûr celui du modèle agricole, du nombre de paysans, de leurs conditions de travail et de leur rémunération. Il faudrait être naïf pour croire que les agriculteurs prendront plus de temps pour entretenir le bocage dans des exploitations toujours plus vastes… C’est bien le contraire qui se produit.

La mobilisation pour des campagnes vivantes continue à se structurer. Le 2 mars, à Cavan, un forum-environnement sur le thème du bocage est prévu, à 14h à la salle des fêtes (annonce détaillée à venir). L’occasion de poursuivre la discussion…

> Nil CAOUISSIN

Nil Caouissin est professeur d'histoire, de géographie et de breton. Il est conseiller régional de Bretagne depuis juin 2021. Il siège dans le groupe d’opposition “Breizh a-gleiz - Autonomie, écologie, territoires”.