Accueil / À la Une / Gwennyn – Immram

Gwennyn – Immram

Et de sept ! Cinq ans après la sortie de son dernier album studio, Avalon, si l’on excepte le Best of New Andro paru en 2018, voici le retour de la talentueuse chanteuse Gwennyn avec Immram.

Elle nous embarque cette fois pour une odyssée celtique qui la mène par delà un océan de rêves éveillés et d’émotions battus par les vents d’ouest, jusqu’aux rives de l’île aux femmes dans le Trégor.

Véritable voyage poétique pour lequel elle a invité le Bagad de Lann-Bihoué sur plusieurs morceaux. Onze titres s’égrènent ici, la plupart signés de la main de Gwennyn avec l’aide de son compagnon Patrice Marzin, ainsi que deux autres titres Me gav hir an amzer, du cantique breton Karantez eus Doue et Kimiad, texte de Prosper Proux adapté voici près de cinquante ans par Alan Stivell sur l’album Chemins de Terre.

En dehors de son équipage habituel – Patrice Marzin aux guitares, Manu Leroy à la basse, Yvon Molard aux percussions, Kevin Camus au uilleann pipes et low whistle, Ronan Rouxel au violon et David Pasquet à la bombarde – on reconnaît la patte du guitariste Soïg Sibéril sur Mizioù Du.

Tout au long de ce superbe opus la voix de Gwennyn nous accompagne au-dessus des falaises et des océans, légère et aérienne, épousant les flots sonores qu’elle nous donne à entendre. Du premier au dernier titre, on est embarqués dans un voyage où se mêlent l’énergie et l’émotion. Incontestablement Gwennyn porte en elle un feu créateur qui trouve son aboutissement dans ce petit bijou musical, rencontre entre tradition et musique actuelle, la magie des arrangements de P. Marzin y étant pour beaucoup.

Immram signifie le voyage en gaélique. Et c’est à un bien beau voyage que nous sommes ici conviés, voyage emprunt des libertés qui nous font défaut en ces temps incertains. Si la première chanson Me Ivez est plus ou moins autobiographique, dans laquelle Gwennyn sublime sa liberté de femme, le troisième titre War An Hent est bien dans l’air du temps, vibrant hommage à la langue bretonne au travers de la Redadeg à laquelle elle est consacrée. A signaler Mamm Douar, l’appel à la terre mère nourricière, un thème cher aux cultures celtiques.

Immram un album qui apporte une note d’espoir et de lumière, la preuve que la vie reprendra peu à peu ses droits.

Coop Breizh DB10 – www.gwennyn.bzh

 

 

Soutenez Le Peuple breton – Pobl Vreizh sur Tipeee

> Philippe Cousin

Philippe Cousin
Philippe est membre du comité de jumelage Plogoneg/Llandysul, au Pays de Galles. Passionné par l'Irlande, il s’y rend très souvent, notamment dans le Donegal (nord-ouest) depuis près de trente ans. Il nourrit une passion pour la musique irlandaise qu’il pratique à l'occasion. Philippe collabore à la version papier du Peuple Breton depuis le début des années 90. Il a écrit également pendant vingt ans dans Trad Magazine, Univers Celtes et Musiques Celtiques et collabore à Irish Music Magazine mensuel irlandais.