Accueil / À la Une / Le petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion

Le petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion

cyril dion
Avec son petit manuel de résistance contemporaine, paru en 2018, le réalisateur Cyril Dion, auteur du film « Demain », propose une réflexion qui repose sur de nombreuses années d’expériences créatives et militantes.

L’enjeu, pour lui, est de gagner une « bataille » culturelle, indispensable pour transformer notre façon de voir le monde. Il part des constats actuels sur les catastrophes en cours et à venir, et la limite des petits gestes individuels si ne s’inscrivent pas dans un cadre plus global d’un récit commun. Pourquoi un tel récit ? Parce que « l’ensemble de nos constructions individuelles et collectives est une succession de fictions, de croyances qui ont évolué au fil des siècles et bouleversé notre perception du monde ».

Au-delà de la description par Cyril Dion des trois grandes architectures invisibles qui guident nos actions quotidiennes, l’argent, l’addiction aux écrans et du cadre légal, Cyril Dion décrit notamment les méthodes, inspirées par Srdja Popovic, à mettre en œuvre pour se mobiliser et réussir une mobilisation, faire avancer des combats politiques. Selon Srdja Popovic, l’un des leaders du mouvement qui a chassé Milosevic en ex-Yougoslavie, une grande victoire est faite d’une succession de petites victoires atteignables. Ainsi Nuit debout ou Occupy Wall Street ont été de belles expériences démocratiques, mais il n’y avait pas de stratégie.

Le manuel de Cyril Dion doit pouvoir nous inspirer dans nos luttes pour limiter le réchauffement climatique, mais est aussi transposable pour d’autres combats comme la réunification de la Bretagne ou le développement des langues de Bretagne.

Cyril Dion. Petit manuel de résistance contemporaine. Actes Sud, 160 pp., 15 €.

> Pierre-Emmanuel MARAIS

Pierre-Emmanuel MARAIS
Pierre-Emmanuel Marais est élu de l'UDB à la mairie de Nantes. Il y exerce la fonction de délégué à la diversité linguistique, pédagogique et culturelle et aux actions autour des écoles. Il est également auteur de plusieurs livres en français et en breton. Parmi eux, le roman "Alje 1957" qui a reçu le prix Langleiz et le prix de l'avenir de la langue bretonne.