Accueil / À la Une / Sébastien Riou, l’homme qui boxe pour les enfants

Sébastien Riou, l’homme qui boxe pour les enfants

Sportif accompli, Sébastien, 33 ans, est un grand adepte des sports de combat. Il se bat aussi avec beaucoup d’énergie pour les enfants malades. Et il a un nouveau projet dont il a fait part au Peuple breton.

Du haut de son 1,88 m pour 98 kg, ce Plomeurois a de quoi impressionner. Sébastien Riou fait du sport depuis l’âge de 8 ans. D’abord du judo à Penmarc’h. Quatre ans plus tard, il passe à l’aïkido, pour bifurquer alors vers la boxe française. Appelé « savate boxe française » depuis 2002, ce sport combine les poings et les pieds contrairement à sa cousine la boxe anglaise. Il bifurque vers le « jiu-jitsu fighting ». Ancêtre du judo, c’était un art martial utilisé par les samouraïs de l’époque féodale japonaise. A 21 ans, Sébastien décide de se lancer dans un nouvelle forme de boxe, la boxe thaïlandaise, qu’il pratique pendant 5 ans. Elle trouve son origine elle aussi dans les pratiques martiales ancestrales et est la plus populaire des boxes du sud-est asiatiques. Nouvelle bifurcation vers la boxe où il va avoir l’impression de totalement s’épanouir : le kick-boxing, pour lequel il s’entraîne à Rosporden. Battu seulement en finale du championnat de Bretagne fin 2017, il est devenu le 11 novembre champion de Marrakech des plus de 88 kg avec un maillot qu’il avait spécialement fait faire pour l’occasion. « Il y aura les drapeaux français, marocain et breton, avait-t-il expliqué quelques temps avant au Télégramme. Je serai le seul Bigouden et sans doute le seul Breton, autant le montrer ! ». Cette victoire, Sébastien l’a dédiée aux enfants malades.

Pourquoi les enfants malades ? C’est qu’en fait, dans la vie, Sébastien a deux principaux centres d’intérêt : le sport et l’aide aux enfants malades. Suite à des décès de proches, Sébastien s’est pris d’affection pour eux, tout particulièrement ceux du foyer Ty-Yann à Brest. Il se mobilise aussi pour l’association « le Petit Roi Arthur » fondée en 2015 pour venir en aide à la famille d’Arthur, handicapé de naissance, et lui permettre l’acquisition d’un fauteuil onéreux. Au travers de l’association « Fée du Bonheur », il rend visite aux enfants hospitalisés avec son ami concarnois David Eldé, ventriloque, et ses marionnettes « Odile », la Bigouden, et Pupette « La moufette ». Ils ont rencontré Arthur pour son plus grand plaisir en juillet dernier. Par le biais de « Boxe et loisir de Bretagne », Sébastien a aussi offert des cadeaux au petit Maxence, atteint d’un grave ostéosarcome en recueillant des fonds pour « Le Combat de Wolverine Contre l’Ostéosarcome », du nom de la page Facebook crée par la Maman de Maxence, Wolverine étant le nom d’un super-héro.

Le Maroc, Sébastien s’y rend depuis 15 ans pour des vacances ou pour s’y entraîner. Désormais, il s’y rend aussi pour des combats. Et à chaque séjour, il en profite pour récolter des livres, peluches, CD, qu’il ramène en Bretagne avec l’aide de ses propres parents, afin de les distribuer aux enfants hospitalisés et mettre un peu de lumière dans leurs séjours. Sébastien est d’ailleurs très soutenu pour ces actions par le monde de la boxe, que ce soient des champions de kick-boxing, de boxe thaï ou autre boxe à l’instar de Jérôme Le Banner et Yohan Lidon, multi-champions du monde, ou encore Cindy Sylvestre, championne du monde boxe thaï.

Lorsque Sébastien se rend au Maroc, c’est aussi pour essayer d’augmenter ses performances cardiaques sur les hauteurs de l’Atlas. Il faut dire que pour faire tout ce qu’il fait, il faut un cœur performant ! Sébastien a ajouté à sa panoplie un nouveau sport : le « parkour », un sport popularisé par le film Yamakasi, en 2001. Il s’agit, nous dit Wikipedia « d’une discipline sportive qui consiste à franchir successivement divers obstacles urbains ou naturels, par des mouvements agiles et rapides et sans l’aide de matériel, par exemple par la course, des sauts, des gestes d’escalade, des déplacements en équilibre, etc ». Pour quelqu’un de 98kg, on imagine ce que cela représente !

Lors de ses séjours dans l’Atlas, Sébastien a rencontré des enfants qui ne vivent pas – c’est le moins que l’on puisse dire – dans des familles aisées. D’où son projet : il veut récolter ici en Bretagne non plus des livres ou des jouets, mais des vêtements pour les distribuer aux enfants des montagnes du Maroc. Il recherche des pantalons (jeans et jogging), t-shirts, pulls et blousons. Comme dit Sébastien : « dans les montagnes, l’hiver, ça caille ». Il précise que les vêtements peuvent être déposés à la Mam Ty Mouss, à Plomeur ou en le contactant lui au (06 30 76 44 06). C’est en juin qu’il compte les apporter là-bas. Souhaitons lui bonne réussite dans ce projet.

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est animateur du Groupe Quimper-Cornouaille. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.