Accueil / À la Une / Les Pays de la Loire votent un vœu pour s’auto-justifier !

Les Pays de la Loire votent un vœu pour s’auto-justifier !

Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

La région des Pays de la Loire subit de plein fouet le débat qui a eu lieu au Conseil départemental de Loire-Atlantique sur la réunification administrative de la Bretagne. Et même si les conseillers départementaux ont voté contre le droit d’option suite à la pétition de Bretagne Réunie, la présidente des « Pays de la Loire », Christelle Morançais a cru utile de légitimer l’existence de la Région.

La majorité régionale a voté le 19 décembre un vœu estimant que « Les Pays de la Loire sont une région d’avenir ». Selon l’élue sarthoise, fidèle à un schéma républicain, l’« unité des pays de la Loire » est primordiale. Le vœu explique que « la région Pays de la Loire est en effet le fruit d’un équilibre précieux entre les 5 départements qui la composent dans le respect et le fort attachement aux identités locales, notamment bretonne ». S’opposant logiquement au démantèlement de la région en tant que président de la dite région, elle appelle à « poursuivre les coopérations interrégionales ». Elle a d’ailleurs fait un appel du pied à son homologue breton Loig Chesnais-Girard pour que la Région intègre le projet de « Grand Port maritime ». Bref, la « stabilité » doit, selon elle, primer sur le bouleversement institutionnel.

Le même jour, les socialistes (opposition) présentaient eux aussi un vœu lors de la session plénière. Un vœu rejeté, mais qui vaut la peine d’être décortiqué tant il est savoureux. Ce vœu révèle en effet parfaitement l’absurdité des Pays de la Loire tant il est pétri de contradictions.

Le vœu (rejeté) estime que les Pays de la Loire sont devenues une « communauté de projet » tout en soulignant que « notre région est elle-même traversée par de fortes tensions. La Vendée choisit de se tenir à l’écart de certaines politiques régionales, comme l’illustre le refus de l’entrée de la Région au sein de « Vendée expansion ». La Mayenne se dote d’un ambitieux site parisien comme si on pouvait exister à Paris en ordre dispersé. Les velléités de fusion entre les départements du Maine-et-Loire, de la Mayenne et de la Sarthe, fortement affirmées, puis mollement démenties, affaiblissent notre cohésion et minent notre jeu collectif. Les coopérations inter régionales sont en panne et aucune volonté de les dynamiser ne se manifeste (…) »

Certains militants ne se sont pas privés de signaler à Christophe Clergeau ces contradictions d’ailleurs. Yann Syz, élu UDB de Lorient, lui répond : « Merci pour ce moment de franche rigolade. Dans le même texte, vous démontrez que les Pays de la Loire ne fonctionnent pas, que la Vendée joue dans son coin, que la Mayenne joue dans son coin. Et en même temps, vous privilégiez le statut quo. Ça marche pas, et on continue. Quand au projet d’une région de Ouessant au Mans, c’est oublier que la force d’une région, c’est l’adhésion qu’elle suscite et que la force n’est pas la taille, mais les moyens. Votre diagnostic fait fi du centre Val de Loire. Or, réfléchir sur la base des 3 régions offre des solutions. Quant à la fusion Bretagne-Pays de la Loire, l’échec de l’ULB [ndlr : université Loire-Bretagne] démontre que ça colle pas. Bref, vous avez perçu un élément du diagnostic, mais vous refusez le remède. »

Christophe Clergeau ne comprend décidément pas cette lutte. « Très concrètement, le soutien régional à la langue et à la culture bretonne régresse d’année en année, traduisant un choix politique implicite de nature à freiner les rapprochements entre nos deux régions. » explique-t-il. Même si un coup de pouce à la diversité culturelle, notamment bretonne, ne ferait pas de mal, rien ne justifie la fusion des deux régions comme le propose ce vœu. Et à vrai dire, l’oukase réclamant « aux Conseils départementaux du Maine-et-Loire, de la Mayenne et de la Sarthe de renoncer définitivement et publiquement à tout projet de fusion qui contribuerait à fragiliser notre région » témoigne de la fragilité d’une région qui a besoin d’un vœu pour se sentir exister !

 

S’abonner au Peuple breton

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]