Accueil / À la Une / Tommy Peoples – Recorded at Fiddler’s Hearth.

Tommy Peoples – Recorded at Fiddler’s Hearth.

Alors que Tommy Peoples vient de nous quitter en ce mois d’août 2018, penchons-nous sur son plus récent album, paru en 2016.

Ce n’est pas à proprement parler un enregistrement récent puisque celui-ci date du début du millénaire. C’est en 2003 et 2005 que la légende du fiddle du Donegal a fait deux apparitions remarquées au pub Fiddler’s Hearth à South Bend dans l’Indiana à une trentaine de kilomètres du lac Michigan.

L’un de ces concerts avait été enregistré par un musicien local du nom de David James et il s’offre à l’auditeur sous la forme d’un album live. On y découvre pas moins de trente-six airs en seize titres. Un tiers d’entre eux ont été écrits par Tommy lui-même qui était connu pour être un compositeur hors-pair.

C’est ainsi The Coffin Ships, en référence aux émigrants irlandais fuyant la grande famine dans les années 1840-1850, sur des bateaux cercueils dont ils ne débarqueraient jamais. Ou Julia Devine’s en hommage à sa grand-tante. On reconnaît également nombre de traditionnels : Rakish Paddy, The Lark in the Morning ou Banish Misfortune. Et Hector The Hero précédemment enregistré en 1975 sur le premier album de Bothy Band dont Tommy fit partie en son temps.

Écouter le jeu de Tommy Peoples, c’est comme savourer un excellent cru ou déguster une douceur exquise. Le style de Tommy, c’est la perfection à l’état pur. L’immense héritage de Tommy Peoples se perpétuera dorénavant dans son immense répertoire dans lequel les meilleurs musiciens irlandais n’hésitent pas à piocher.

TOMMY PEOPLES – Recorded at Fiddler’s Hearth. Autoproduit TPCD002 – www.tommypeoples.ie

> Philippe Cousin

Philippe Cousin
Philippe est membre du comité de jumelage Plogoneg/Llandysul, au Pays de Galles. Passionné par l'Irlande, il s’y rend très souvent, notamment dans le Donegal (nord-ouest) depuis près de trente ans. Il nourrit une passion pour la musique irlandaise qu’il pratique à l'occasion. Philippe collabore à la version papier du Peuple Breton depuis le début des années 90. Il a écrit également pendant vingt ans dans Trad Magazine, Univers Celtes et Musiques Celtiques et collabore à Irish Music Magazine mensuel irlandais.