Degemer/Accueil / À la Une / Universités. L’« Ouest » pas plus efficace que la Bretagne !

Universités. L’« Ouest » pas plus efficace que la Bretagne !

loire-bretagne-peuple-breton

Vraiment ?

Le gouvernement dispose d’une enveloppe destinée à donner un coup de pouce aux universités de recherche rayonnant à l’international. En 2011, lors d’un premier appel à projet, huit « initiatives d’excellences » (IDEX) ont été sélectionnées et se sont partagées 7,7 milliards d’euros. Quatre étaient en région parisienne.

Les universités bretonnes ont donc joué une carte « Grand Ouest » en s’associant avec Le Mans et Angers pour essayer de toucher ces fonds. Hélas, cette chimère administrative n’a même pas été pré-sélectionnée ! Le programme d’investissement d’avenir (doté tout de même de 750 à 900 millions d’euros) lui a été refusé. « L’université Bretagne Loire loupe ainsi plus d’une quinzaine de millions d’euros de dotation annuelle » explique Ouest-France. Une preuve de plus que le Grand-Ouest n’est pas plus efficace que la Bretagne !

Cela ne dissuade pourtant pas nos universités de persister dans leur erreur : d’ici le 1er janvier 2016, vingt sept établissements universitaires et organismes de recherche (Ifremer, CNRS…) devraient être regroupés sous le nom d’université « Bretagne-Loire ». Fini les rêves d’université de Bretagne, place à l’université du Grand-Ouest… histoire sans doute de prévenir un nouveau découpage ?

> Gael Briand

Journaliste. Géographe de formation, Gael Briand en est venu au journalisme par goût de l'écriture et du débat. Il est rédacteur en chef du magazine Le Peuple breton depuis 2010. Il a également écrit « Bretagne-France, une relation coloniale » (éditions Ijin, 2015) et coordonné l'ouvrage « Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles » (Skol Vreizh, 2015). [Lire ses articles]