Accueil / À la Une / La « Pierre du Destin » va retrouver sa vraie place en Écosse

La « Pierre du Destin » va retrouver sa vraie place en Écosse

La “Pierre du Destin” au milieu des Honneurs d’Écosse à l’intérieur du château d’Édimbourg.

Petit cadeau de Noël avant l’heure pour les Écossais. La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a annoncé le 23 décembre que la célèbre « Stone of Destiny » restera en Écosse et retrouvera – pratiquement – sa place originelle, dans le Perthshire.

C’est une nouvelle historique, la « Pierre du Destin » va retrouver son berceau dans le Perthshire (centre de l’Écosse). Nicola Sturgeon a annoncé que la ville de Perth va se doter d’un nouveau musée sur l’histoire de la ville et que cette pierre aura une pièce centrale. Le musée ouvrirait en 2024. La décision de ce transfert a été prise par les quatre commissaires en charge de la sauvegarde des insignes et qui conseillent la reine sur toutes les questions relatives à la pierre, dont fait partie la Première Ministre. Elle a déclaré : « Après mûre réflexion, les commissaires ont été convaincus que les propositions concernant l’hôtel de ville de Perth tenaient pleinement compte de la nécessité d’assurer la sécurité et la conservation de la pierre, son accessibilité au grand public et qu’elle serait exposée de manière à respecter avec un artefact culturel aussi important. »

Cette pierre a une haute valeur symbolique et historique pour les Écossais. Elle était utilisée lors de du couronnement des rois écossais dans l’abbaye de Scone, à quelques encablures de Perth. Mais en 1296 le roi Édouard 1er d’Angleterre la ramena en Angleterre. Elle fut installée sous le trône des rois anglais dans l’abbaye de Westminster, un symbole humiliant pour l’Écosse. Depuis 1996 elle se trouve à l’intérieur du château d’Édimbourg, sous forme de prêt de la monarchie.

Le 25 décembre 1950, la Pierre avait connu une petite aventure. Quatre étudiants nationalistes écossais avaient réussi à la subtiliser dans l’Abbaye de Westminster et à la cacher au nez et à la barbe des autorités britanniques pendant des mois, malgré une des plus grandes chasses à l’homme jamais organisée. Puis de la déposer dans l’abbaye d’Arbroath, autre haut lieu symbolique de l’indépendance écossaise et de se rendre.

 

> Maxime TOUZE

Maxime TOUZE
Rédacteur en chef de la partie en langue bretonne du Peuple breton, Maxime Touzé est également professeur de breton et d'histoire-géographie.