Degemer/Accueil / À la Une / REPORTAGE. L’autonomie démocratique au Rojava

REPORTAGE. L’autonomie démocratique au Rojava

YPG BZH
« Soyons réalistes, exigeons l’impossible » : cette célèbre devise attribuée à Che Guevara s’applique assez bien aux Kurdes de Syrie qui, depuis 2012, vivent sans État syrien. À la croisée de la Commune de Paris et des zapatistes du Chiapas, les Kurdes construisent pas à pas l’« utopie Rojava ».

Rojava. Roj ava. Le jour qui tombe. L’Ouest, donc. C’est ainsi que l’on appelle le Kurdistan de Syrie, territoire se divisant en trois cantons (Afrîn, Kobanê, Cizî) et comptant au total environ quatre millions de personnes. En face deux, l’État islamique (Daesh en arabe) d’un côté et le régime syrien de l’autre, tous deux hostiles à la présence kurde dans cette région du monde

traittrait long
le pbRetrouvez la suite dans l’édition papier du Peuple breton. Cliquez sur l’onglet «j’achète ce numéro » pour acquérir l’édition du PB contenant cet article. Sinon, vous pouvez aussi vous abonner pour ne rien rater !
Je m'abonne 2

J'achete

> Gael Briand

Journaliste. Géographe de formation, Gael Briand en est venu au journalisme par goût de l'écriture et du débat. Il est rédacteur en chef du magazine Le Peuple breton depuis 2010. Il a également écrit « Bretagne-France, une relation coloniale » (éditions Ijin, 2015) et coordonné l'ouvrage « Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles » (Skol Vreizh, 2015). [Lire ses articles]