Accueil / À la Une / Fin de l’affaire concernant le meurtre de Sakine, Leyla et Rojbîn ?

Fin de l’affaire concernant le meurtre de Sakine, Leyla et Rojbîn ?

rojbin-sakine-leyla

Le 19 mai dernier, les juges d’instruction ont annoncé la fin de l’instruction concernant l’assassinat de Fidan Dogan (Rojbîn), Leyla Söylemez et Sakine Cansiz le 9 janvier 2013 au siège du centre d’information du Kurdistan. A l’époque, le ministre de l’Intérieur qui n’était autre que Manuel Valls jurait de faire la lumière sur ce drame survenu en plein coeur de Paris, dans le 10ème arrondissement. Hélas, faut de nouveaux éléments, l’enquête s’arrête.

Pour André Métayer, le président de l’association des Amitiés kurdes de Bretagne, « le risque est grand de voir l’affaire se solder par le procès d’Omer Güney [arrêté très rapidement après les faits] devant la Cour d’Assises spéciale de Paris si la qualification terroriste de cette infraction est reconnue ou, dans le cas contraire, devant la Cour d’Assises de Paris, c’est-à-dire comme une simple affaire criminelle ». Or, poursuit M. Métayer, « on ne sait toujours pas avec qui Omer Güney, qui est le seul suspect aux mains de la justice, a agi ou sur ordre de qui il a commis ce crime odieux. C’est l’une des lacunes de l’enquête ». C’est bien là que le bât blesse : aucun des connaisseurs du Kurdistan n’est dupe du fait que cette enquête est politique et qu’elle revêt donc un caractère international. Pourquoi donc le lien entre Omer Güney et les services secrets turcs n’a-t-il pas été approfondi ?

André Métayer estime pour sa part que « plus encore que les liens avec la Turquie, c’est véritablement l’incapacité de cette enquête à déterminer les ramifications du réseau d’Omer Güney en France qui pose question. » Des ramifications qui permettent, pour des raisons plus que vraisemblablement politiques, d’assassiner trois militantes dans une capitale étrangère. Espérons pour la mémoire de Sakine, Leyla et Rojbin que l’affaire soit déclassifiée et que l’on puisse désigner les véritables responsables de ces meurtres.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]