Accueil / À la Une / Pourquoi l’UDB soutient-elle Yannick Jadot pour la présidentielle 2022 ?

Pourquoi l’UDB soutient-elle Yannick Jadot pour la présidentielle 2022 ?

Eric Coquelin, CC BY-SA 4.0

L’UDB a annoncé le dimanche 20 février son soutien à la candidature de Yannick Jadot, décidée la veille lors de la convention nationale du parti à Noyal-Pontivy. Cette décision a été prise par vote des représentants des fédérations. Parmi les autres options qui ont été discutées, deux ont été réclamées par les militants présents : celle de ne soutenir aucun candidat ou celle de soutenir Philippe Poutou (NPA).

Le courant politique de l’UDB ne sera donc pas présent dans la course à la présidentielle. Toutefois, dans son communiqué de presse, l’UDB explique qu’« après avoir échangé avec l’équipe de campagne de Yannick Jadot au sujet de son projet, et avec EELV Bretagne, [elle] a voté pour le soutien à la candidature de Yannick Jadot. Ce soutien s’explique par des convergences historiques sur des sujets comme la sortie du nucléaire et des pesticides, sur une politique migratoire humaine et sur une protection sociale élargie. Les échanges ont aussi permis de confirmer et de renforcer des convergences sur le logement, le fédéralisme, les langues. »

En participant à la primaire des écologistes, Yannick Jadot s’était déjà engagé à respecter le « socle commun » qui comprend plusieurs revendications importantes de l’UDB, comme « une réforme territoriale adoptée par référendum permettra de revenir à des régions aux identités cohérentes », une autonomie fiscale et réglementaire, et la participation des Régions aux négociations européennes.

Son programme comprend par ailleurs des mesures en faveur du logement qui sont également défendues par l’UDB : extension du statut de zone tendue (qui permet de mettre en place un encadrement des loyers, une surtaxe sur les résidences secondaires et les logements vacants, et surtout de réglementer les locations touristiques de type Airbnb), modification du calcul des minima sociaux pour éviter leur marginalisation dans les communes très touchées par la résidence secondaire, et l’expérimentation de dispositifs visant à favoriser le logement à l’année dans les zones touristiques.

Conformément à son soutien à la réforme de la Constitution défendue par Paul Molac, Yannick Jadot s’engage à rendre co-officielles les langues dites régionales – c’est à dire à supprimer tous les obstacles légaux à leur diffusion dans l’enseignement et à leur usage dans la vie publique – et à ratifier la Charte européenne des langues régionales et minoritaires dans une version ambitieuse (en effet, le système de choix de mesures à disposition des signataires peut rendre la ratification inutile si elle se fait sur un périmètre minimaliste)

On retrouve aussi dans ce programme des mesures défendues par l’UDB comme le revenu minimum d’existence, une loi de protection des services de proximité essentiels, le ré-investissement public dans les lignes ferroviaires de proximité… Autant de raison qui ont fait pencher la balance pour le candidat écologiste. De ce fait, les élus régionaux et départementaux de l’UDB ont apporté leur parrainage à Yannick Jadot également.

> La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.