Accueil / À la Une / Quand le chanteur Sting s’habille breton

Quand le chanteur Sting s’habille breton

Joli coup de pub pour la marque de vêtements Stered. Elle vient de partager des clichés du chanteur Sting, posant pour le célèbre photographe Max Vadukul, avec l’un de ses fameux t-shirt à « l’esprit breton ». C’est l’histoire tendance du jour : Stered, une marque qui sait habiller les stars.

En cours de commerce, on appelle cela un placement de produit. Ronan de Dieuleveult, créateur de la marque de vêtements Stered, basée à Cesson-Sévigné, raconte ce qui pourrait être un cas d’école. « À l’origine, il y a une rencontre avec Fred Renaudin, amoureux de sa Bretagne, fan de la marque… et multi-instrumentiste jouant avec les plus grands. Il porte nos créations au quotidien et même sur scène. » Notamment ce 28 mai 2019, lorsqu’il remplace au pied levé le pianiste de Sting pour son concert à Paris.

Un an plus tard, au début de cet automne 2020, Fred Renaudin est amené à collaborer avec le chanteur anglais sur de nouveaux projets, dont la chanson « September » en duo avec Zucchero, sortie le 2 décembre. Le Breton part donc une semaine chez Sting, en Toscane. Ronan raconte : « Lors d’un déjeuner, le chanteur demande à Fred « Il est super ton t-shirt, c’est la même marque que celui que tu portais hier ? Est-ce que je pourrais en avoir ? » et il lui donne sa taille. » Le musicien n’attends pas longtemps pour envoyer un message Whatsapp à Ronan, qui s’empresse de répondre à la commande. « C’est un coup de coeur rare, précise Ronan, car Sting ne s’habille qu’en tons unis, jamais en t-shirt à motif ! » La star se plaît en Stered ; elle en a désormais 4 t-shirts dans sa collection.

« La suite, c’est la chance qui nous sourit, continue Ronan, quand Max Vadukul retrouve Sting pour une série de portraits avec notre t-shirt Aventurier des mers… Et qu’il en poste un sur son compte Instagram ». Et quelle chance : le photographe a plus de 80 000 followers !

Max Vadukul est connu pour ses portraits de célébrités en noir et blanc. Il a travaillé pour le New Yorker, Vogue, Rolling Stone magazine et réalisé les photographies de plusieurs albums, de Beyonce à Paul McCartney. C’est justement comme ça, il y a 35 ans, que le britannique a rencontré Sting, lorsque celui-ci a été le premier à lui demander une couverture de disque, pour « Dream of the Blue Turtles », son premier album solo après la fin de l’aventure The Police. « Il est renommé pour ses prises de vue dites de reportage artistique, qui transforment la réalité en œuvre d’art », explique Ronan. Sur ce cliché, il n’y a pas que l’artiste qui est sacrément mis en lumière.

Pour Stered, ce n’est pas un coup d’essai. Parmi ses ambassadeurs, on retrouve Loïck Peyron, Yann-Fañch Kemener, Brieg Guerveno, Alan Stivell… Avec Sting, va savoir où la chance continuera de pousser ces jolis clichés. « On est très très content de cette actualité, mais plus qu’une stratégie marketing, c’est la preuve que notre travail plaît ». De fait, la marque marche bien depuis 3 ans grâce au choix soigné des modèles et à la vente en magasins. C’est bien tout ce que l’on souhaite à la marque bilingue en noir et blanc, qu’elle inspire d’autres étoiles.

 

 

> La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.