Accueil / À la Une / Pourquoi ne pas se rendre à Vorgium cet été ?

Pourquoi ne pas se rendre à Vorgium cet été ?

Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer cet été le voyage lointain dont vous aviez rêvé, rien ne vous empêche de voyager loin dans le temps, il vous suffit pour cela de vous rendre à Vorgium, capitale des Osismes…

Bien sûr, votre GPS ne vous indiquera pas Vorgium ! Par contre, il vous l’indiquera sous son actuel de Carhaix, qui propose à tout public un programme très riche en cet été 2020.

Le « Centre d’interprétation archéologique » dont Le Peuple breton a déjà parlé lors de son inauguration, a rouvert le 6 juin avec des mesures rigoureuses de distanciation sociale, mesures qui se sont allégées depuis. « Située sous l’actuelle Carhaix, nous dit-on, cette petite Rome du bout du monde se dévoile à nous grâce au travail des archéologues et l’on peut aujourd’hui s’y plonger avec la réalité augmentée et les commentaires d’un médiateur. »

Les animations estivales

Mi-juillet, la troupe de reconstitution historique Letavia (période Antiquité tardive) a planté son campement à Vorgium. Démonstrations en public d’artisanat, manœuvres « militaires » et échanges avec le public pour découvrir une période méconnue et pourtant primordiale pour la Bretagne : celle où les derniers Gallo-Romains côtoyaient les premiers Bretons arrivés sur le continent. Le public présent sous le chaud soleil carhaisien y a apprécié la description détaillée des armes et costumes suivie de simulacres de combats à l’arme blanche.

Des animations en nocturne sont prévues cet été. Enfin pour celles et ceux qui veulent plonger encore plus loin dans le temps, il y a le fameux cairn de Goasseac’h.

Le Cairn de Goasseac’h

Petit retour en arrière : à Goasseac’h, lieu-dit de la commune de Carhaix, une butte de 120 mètres de long pour 40 mètres de large s’élève sur 1,50m de haut. « Durant le mois d’août 2019, une équipe d’archéologues dirigée par Florian Cousseau, post-doctorant de l’Université de Genève a réalisé des sondages sur celle-ci. Ils ont mis en évidence une architecture mégalithique vieille de plus de 6000 ans qui est préservée sur plus d’un mètre de haut. Selon les premières estimations, le monument devait mesurer environ 90 mètres de long pour 15 mètres de large et monter à 4-5 mètres de hauteur. […] Au Néolithique (4500-2500 av. J.-C.), ces grandes architectures mégalithiques avaient pour but de recevoir les défunts. Sous cette butte se trouve donc un édifice similaire à celui de Barnenez situé à Plouezoc’h dans la baie de Morlaix, et dont la découverte, il y 65 ans, avait amené de grandes avancées dans la recherche sur le mégalithisme de l’ouest de la France. » (infos Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes).

Le site avait été ouvert au public lors des journées 2019 du patrimoine. Il y avait eu alors des visites guidées très suivies, organisées sous la direction de Clément Perrichot, le Directeur de Vorgium. Les fouilles pour des raisons évidentes liées au climat, ont lieu en été, et elles reprennent cette année pour un mois, en août.

Quant aux visites du cairn, elles reprendront au mois d’août, en même temps que les travaux sous la direction d’un archéologue du chantier de fouille du cairn.

« L’archéologue volant »

Peut-être que vous n’aurez pas l’occasion d’aller à Carhaix en juillet-août ? Pas grave, car le Centre Vorgium ne ferme pas en fin d’été. D’autant plus que vient de s’y ouvrir une exposition sur l’exploration aérienne au service de l’archéologie. « Maurice Gautier, est un ancien instituteur passionné d’archéologie qui réside en Ille-et-Vilaine, pour lui proposer de collaborer au montage de cette expo, soulignait récemment au Télégramme le directeur du centre, Clément Perrichot. Nous avons mené ce travail à quatre mains durant six mois ».

Les deux « archéologues volants », Maurice Gautier et Gilles Leroux, et leur pilote , Philippe Guigon , auteurs d’un live sur le sujet, viendront d’ailleurs animer une conférence sur le sujet le 11 octobre, à Vorgium.

Toutes précisions supplémentaires sur www.vorgium.bzh

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est animateur du Groupe Quimper-Cornouaille. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.