Accueil / À la Une / Sébastien Riou, le boxeur qui œuvre toujours pour les enfants

Sébastien Riou, le boxeur qui œuvre toujours pour les enfants

Sébastien Riou

Il y a quelques mois, Le Peuple breton était allé à la rencontre de Sébastien Riou, un grand sportif, adepte des sports de combat, et qui se bat autant avec ses gants que pour les enfants malades. Le Peuple breton est retourné à sa rencontre pour faire le point sur ses combats : combats sportifs, combats pour les enfants.

Dans sa vie professionnelle d’abord, Sébastien qui a travaillé un temps dans l’agroalimentaire, a repris dans un travail de gardiennage. Lorsque Le Peuple breton l’avait rencontré début 2019, il s’apprêtait à récolter des vêtements pour les enfants marocains et rapporter au retour des cadeaux pour les enfants malades d’ici. Mission accomplie : les jeunes marocains d’Agdour (photo) et d’Igdil, dans le Haut Atlas au sud de Marrakech ont reçu les vêtements récoltés en Bretagne et plus précisément à Mam Ty Mous à Plomeur (29). Sébastien est revenu avec 5 valises de cadeaux offerts par ses amis du Maroc, cadeaux qu’il a remis aux enfants malades du foyer Ty Yann à Brest.

Toujours prêt aussi à de nouvelles aventures sportives, Sébastien s’était aussi lancé dans le « parkour », pratique popularisée par le film Yamakasi. Mais son physique de poids lourd a eu raison de ses ligaments et de ses envies. Il n’a pas pu continuer… En revanche, il organise des manifestations sportives pour aider les enfants malades. Sébastien avoue cependant que c’est dur moralement de côtoyer tant de misères médicales et qu’il faudra qu’à un moment il s’arrête, ou du moins qu’il fasse un « break », pour sa propre santé psychique. Mais pour l’instant, il continue à organiser des stages. Il en a organisé 3 en trois mois et 4 nouveaux stages sont prévus à son agenda.

Lors de son dernier stage, il avait reçu Fabio Pinca, champion du monde de « Muay Thaï », ce qui avait permis de verser 600 € à l’asso « Maëline pour demain l’avenir ». Sébastien précise que ceux qui s’inscrivent aux stages versent leur contribution, alors que tous les champions qui répondent à l’appel de Sébastien viennent bénévolement. Précisons aussi que récemment le cancer pédiatrique a été hélas plus fort que Maëline, mais que l’asso continue d’œuvrer afin d’ aider d’autres enfants malades.

Les futurs stages organisés par Sébastien démarrent le 24 novembre par Pont-L’Abbé, salle Be Good Fitness, boulevard des Poilus, où il dispense quelques cours : ce jour-là officiera Karim Ghajji (quand même 14 fois champion du monde de Kick-boxing !). Il animera une séance de 13h30 à 16h (inscription 20 €) au profit de l’asso « Eva, la Vie Devant Toi », Eva étant atteinte de HPC, maladie du cervelet. La maladie a aussi très récemment emporté Androu, mais le stage prévu au départ pour trouver des fonds pour qu’il aille se faire soigner au USA aura quand même lieu au profit d’autres enfants malades : ce sera le 1er décembre, même salle de Pont l’Abbé, stage de Muay Thaï animé par Damien Losco, champion de France de « grappling » et jiu-jitsu brésilien (inscription 10€). C’était aussi au départ pour le même Androu : le 8 décembre cette fois à Quimper (salle de Cross Training, 12 rue Nominoe) , on pourra assister à un cours de « Street workout » dispensé par « MC Jean Gab’1 », acteur, scénariste, écrivain, rappeur, et bien sûr sportif (de 52 ans). Enfin le 1er février, à Pont-L’Abbé, toujours salle Be Good Fitness, de 14h à 17h, ce sera le tour de Yoann Lidon, 19 fois champion du monde de kick-boxing, là encore excusez du peu ! Lui viendra pour Maxence et l’asso « Wolverine Contre l’Ostéosarcome ». Maxence, petit bonhomme de 8 ans a du être amputé d’une jambe suite à son cancer, et le but de l’asso est de recueillir des fonds qui serviront quand il aura fini sa croissance : la finalité est de pouvoir l’équiper d’une prothèse, mais pas n’importe laquelle, une prothèse dite « bionique », et ça coûte très cher (actuellement de 50 000 à 100 000€).

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est animateur du Groupe Quimper-Cornouaille. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.