Accueil / À la Une / L’Ouest Cornouaille à vélo pour la Poste

L’Ouest Cornouaille à vélo pour la Poste

Devant la poste de Plozévet à quelques minutes du départ.

Les militants de la section Ouest-Cornouaille de l’UDB ont manifesté hier à vélo. Environ 30 km entre Plozévet et Douarnenez en passant devant les postes de Plouhinec et de Pont-Croix. Les militants souhaitaient de cette façon dénoncer les fermetures intempestives des bureaux de poste de leur territoire.

Depuis la mi-août les militants se mobilisent pour la poste de Pont-Croix. Le reuz médiatique face aux fermetures inopinées nombreuses a permis de maintenir les horaires d’ouverture de cette poste. Mais la décision de la Poste a été de déporter les fermetures sur les bureaux de Plozévet et de Plouhinec. Face à cela les militants ont donc décider d’organiser une manifestation à vélo reliant ces trois bureaux de poste plus celui de Douarnenez où se trouve le directeur du territoire concerné. Ils avaient pris rendez-vous avec lui en amont pour leur arrivée à Douarnenez.

Départ donc à 9h30 de Plozévet où la population était nombreuse pour montrer son attachement à son bureau. Quelques élus municipaux étaient présents également, dont le maire, et ont remis aux militants UDB une pétition de 200 signatures demandant le maintien des horaires d’ouverture de leur poste. Direction Plouhinec ensuite avec une arrivée vers 10h. Moins de monde cette fois-ci, le maire avait répondu présent également au rassemblement. Et départ pour la prochaine étape : la poste de Pont-Croix. À leur arrivée à 11h ils ont pu remarquer que le bureau de poste était fermé, une fois encore. Après un passage sur le marché, les Pontécruciens sont venus nombreux discuter avec les militants devant la poste et signer leur pétition. Environ 700 signatures sur une population de 1 300 habitants. Beaucoup de colère face à ces fermetures nombreuses, et de crainte également pour l’avenir du bureau et des commerces qui pourraient suivre. C’est évidemment un problème majeur, beaucoup de gens viennent au bureau pour effectuer une opération et en profiter ensuite pour faire leurs courses dans la commune. Quid de leur avenir si le bureau devait fermer ?

Les cyclistes ont donc repris la route pour rencontrer le directeur à Douarnenez. Il les a accueilli dès leur arrivée à 14h30… sur le trottoir devant la poste ! Les militants ont fait part des doléances de la population en remettant les pétitions, ont également exprimé leur agacement face aux fermetures et ont donc exprimé leurs revendications. Le directeur n’était pas loquace, sans doute a-t-il reçu des consignes de sa direction, et n’a donc donné aucune explication ou réponse aux questionnements. Il a avancé que les modes de consommation changent et pour le reste de contacter le service communication de la Poste. La section UDB Ouest-Cornouaille a annoncé restée vigilante, est prête à envisager d’autres actions et a rappelé que les maires ont un levier contre la Poste en les attaquant au tribunal administratif si le service se dégrade.

Le directeur de la poste de Douarnenez face à Maxime Touzé, responsable de la section UDB Ouest Cornouaille et Dominique Evenat, militant UDB et ancien postier.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.