Accueil / À la Une / Groix. L’abeille noire menacée

Groix. L’abeille noire menacée

Dans la continuité des actions de sensibilisation pour la protection des abeilles noires sur l’île de Groix, l’association Asan Gx a organisé une nouvelle conférence mardi 21 mai.

En février dernier, Lionel Garnery, chercheur au CNRS, avait présenté son tout dernier diagnostic sur les abeilles noires de Groix qu’il étudie depuis plusieurs années. Il existe des colonies d’abeilles noires avec une génétique particulière qui n’existent que sur l’île, les M32. Elles représentaient 10 % de la population en 2008 contre 8 % actuellement. Dans ses conclusions, le scientifique souligne la fragilité de l’écosystème sur une île, lieu pourtant propice à la conservation de cette sous-espèce en voie de disparition.

La responsabilité des apiculteurs de Groix est importante dans la gestion de la conservation de ces abeilles. Alors qu’ils n’étaient qu’une quinzaine en 2008, ils sont maintenant plus de 40 et seulement une quinzaine participe à l’action de protection menée par Asan Gx. Christian Bargain, le président de l’association, insiste sur le fait qu’il faudrait que l’État crée des zones conservatoires d’abeilles noires sur le modèle des réserves naturelles.

Un scientifique américain devrait mener une étude à Groix pendant un an. Dans le même temps l’association doit mener une lutte sans merci contre le frelon asiatique qui envahi le territoire. En attendant des jours meilleurs, l’association mise sur la sensibilisation du public en faisant visiter le rucher pédagogique et en initiant les écoliers à l’apiculture.

> Patricia Riou

Patricia Riou
Après avoir vécu en Indonésie et en Écosse, Patricia a posé ses valises à Lanester. Militante UDB, elle s'occupe du concours "Trophée Botuha" du Festival Interceltique de Lorient qui récompense les meilleurs solistes cornemuse de moins de 20 ans.