Accueil / À la Une / Runa – Ten – The Errant Night

Runa – Ten – The Errant Night

Encore un groupe qui fête ses dix ans de scène. Cette fois c’est Runa qui s’y colle. Formation multinationale, puisque s’y côtoient l’Américaine de Philadelphie, Sharon Lambert-Ryan au chant et au bodhrán, le Dublinois Fionán De Barra à la guitare, la Canadienne Cheryl Prashker aux percussions, et les quatre Américains, Maggie White au fiddle et à la mandoline, Zach White à la guitare et à la mandoline, ainsi que deux petits nouveaux, Caleb Edwards à la mandoline et le New-Yorkais Jake James au fiddle.

Le groupe nous présente à l’occasion de son anniversaire, son sixième album, le bien nommé Ten – The Errant Night qui symbolise aussi leurs dix années de tournées ensemble.

Cette fois encore les quinze titres font la part belle à des airs d’Irlande, d’Écosse et des États-Unis avec parfois une légère touche jazzy, blues, bluegrass et même flamenco. Les thèmes habituels de l’exil, l’émigration ou l’amour émaillent ce sympathique album pour lequel les musiciens de Runa ont fait appel à une foule d’invités, de Moya Brennan à Eileen Ivers en passant par les frères Cormac et Éamonn De Barra.

Plusieurs pépites sont au rendez-vous : John Riley qui narre l’aventure de cet Irlandais qui quitta Galway lors de la Grande Famine, pour s’engager dans l’armée américaine et participer à la guerre américano-mexicaine de 1846-1848. Terriblement déçu par les conditions discriminatoires anti-Irlandais, il finira par s’engager aux côtés des Mexicains dans le célèbre bataillon Saint-Patrick.

On découvre une chanson de l’Écossaise Karine Polwart Thaney ainsi que The Green Fields of Canada popularisée par Andy Irvine et Planxty. C’est aussi une nouvelle version du standard The Lakes of Pontchartrain. Et puis la magnifique An Buachaillín interprétée par Moya Brennan.

Runa, un groupe qui s’appuie sur la diversité musicale de ses membres pour nous offrir une approche moderne et rafraîchissante de la tradition.

RUNA – Ten – The Errant Night. Autoproduit RUNACD006 – www.runamusic.com

> Philippe Cousin

Philippe Cousin
Philippe est membre du comité de jumelage Plogoneg/Llandysul, au Pays de Galles. Passionné par l'Irlande, il s’y rend très souvent, notamment dans le Donegal (nord-ouest) depuis près de trente ans. Il nourrit une passion pour la musique irlandaise qu’il pratique à l'occasion. Philippe collabore à la version papier du Peuple Breton depuis le début des années 90. Il a écrit également pendant vingt ans dans Trad Magazine, Univers Celtes et Musiques Celtiques et collabore à Irish Music Magazine mensuel irlandais.