Accueil / À la Une / Un deuxième référendum pour l’indépendance en Écosse

Un deuxième référendum pour l’indépendance en Écosse

Ecosse
Le référendum de 2014 en Écosse n’était pas passé inaperçu. Celui de 2021 le sera probablement encore moins dans un contexte où, probablement, le Royaume-Uni ne sera plus membre de l’Union européenne. Nicola Sturgeon, première ministre d’Écosse, a annoncé qu’elle souhaitait que soit tenu un second référendum pour l’indépendance en mai 2021 si le Brexit était finalement mis en place.

« Si nous voulons sauvegarder les intérêts de l’Écosse, nous ne pouvons pas attendre indéfiniment. C’est pourquoi je considère qu’un choix entre le Brexit et une future Écosse, nation européenne indépendante devrait être offerte durant le mandat de ce Parlement », a déclaré Nicola Sturgeon. Cette prise de position est une réponse à ceux qui, depuis longtemps, réclament un nouveau référendum. La patronne du SNP, pourtant le principal parti pro-indépendance, estimait jusqu’à présent que les conditions pour gagner un tel référendum n’était pas réunie.

Toutefois, comme la Catalogne en Espagne, l’Écosse doit obtenir l’autorisation du gouvernement britannique pour mener un référendum. Pour le moment Theresa May refuse ce référendum d’autodétermination. La porte-parole de cette dernière a justifié sa position en estimant que « l’Écosse a déjà eu un référendum d’indépendance en 2014 et a voté pour rester au sein du Royaume-Uni. Cela doit être respecté ». De même, on pourrait rétorquer à Theresa May que le choix des écossais de rester dans l’Union européenne doit être respecté. D’ailleurs, on peut aussi estimer que le référendum de 2014 avait été perdu du fait de la menace d’être exclu de l’Union !

« L’opportunité immédiate que nous avons est d’aider à arrêter le Brexit pour l’ensemble du Royaume-Uni et nous devons saisir cette opportunité. Mais si nous ne pouvons pas y arriver, faire face aux conséquences sera inévitable » a déclaré la première ministre écossaise. Le SNP sait qu’en proposant un nouveau référendum, ils seront accusés de diviser le pays au pire moment. Les Verts écossais ont d’ores et déjà accueilli chaleureusement la décision de Nicola Sturgeon.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]