Accueil / À la Une / Valls abandonne sa mission parlementaire pour la Nouvelle-Calédonie

Valls abandonne sa mission parlementaire pour la Nouvelle-Calédonie

L’ancien Premier Ministre de François Hollande sera donc candidat à la mairie de Barcelone. Il sera indépendant… mais quand même très proche de Ciudadanos ! Conscient des critiques, il a démissionné de tous ses mandats en France : aussi bien député d’Evry que président de la mission parlementaire sur l’avenir institutionnelle de la Nouvelle-Calédonie… dont le référendum aura lieu en novembre !

Il la voulait cette mission parlementaire ! Et il l’avait obtenu en octobre 2017. Telle une pie, Manuel Valls abandonne un objet brillant pour un autre. Et que pèse un référendum d’auto-détermination pour lui face à la perspective d’être le maire d’une des plus importantes villes d’Europe ? L’ex-Premier Ministre de la France redevient donc Catalan, mais un Catalan espagnoliste, pire, un Catalan opposé à toute forme d’expression du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Lui qui se targuait de son identité française, plus jacobin encore que les natifs, fervent opposant à la diversité culturelle et linguistique dans son pays d’accueil, le voilà tête de liste face à la gauche espagnole comme catalane dans son pays d’origine. Quel grand écart !

Le 4 novembre prochain aura lieu un référendum décisif pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie, mais le président de la mission de préparation de cet événement démissionne dans le plus grand silence des responsables politiques en place. C’est dire tout le sérieux que l’on porte à ce scrutin d’auto-détermination en France !

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.