Accueil / À la Une / Skol an Emsav a déménagé au centre-ville de Rennes

Skol an Emsav a déménagé au centre-ville de Rennes

En 2019, l’association Skol an Emsav aura 50 ans. En cette rentrée, toute l’équipe est déjà à pied d’œuvre même si l’accueil des stagiaires ne se fera que lundi prochain. La rentrée est spéciale à plus d’un titre puisque le centre de formation en breton de Rennes a déménagé ! En février 2017, dans la version papier de notre magazine, nous alertions nos lecteurs sur le sujet car des doutes subsistaient sur la volonté réelle de la mairie de prévoir des travaux conséquents. Aujourd’hui – avec un peu de pression politique – les doutes sont levés et l’association va pouvoir entamer cette rentrée dans la sérénité. Le Peuple breton a posé quelques questions au directeur de Skol an Emsav, Gwenvael Jequel.

Le Peuple breton : Peux-tu nous rappeler le pourquoi de ce déménagement ?

Gwenvael Jequel : L’école Quineleu [ndlr : derrière la gare SNCF] avec qui nous partagions les locaux devait s’agrandir. De notre côté, il ne nous était pas possible de fonctionner avec une salle de moins, sachant que nous en avions déjà cédé une l’année précédente. La seule solution pour nous était de déménager. La mairie nous avait proposé ce bâtiment, l’Office national des anciens combattants [ndlr : derrière l’église St Aubin de la place Ste Anne], mais il y a avait énormément de travaux ce qui généré quelques tensions car nous avions peur qu’ils ne soient pas fait dans les temps. Finalement, cela a été fait. Et bien !

Les locaux sont un peu plus petits que les précédents. Cela n’est pas un problème ?

Cela demande une nouvelle organisation et il faut que nous trouvions nos marques, mais dans l’ensemble, nous sommes vraiment satisfaits. Nous avons 3 grandes salles de formation, des bureaux et même une petite courette arrière. La salle de pause est plus petite et nécessitera un peu d’adaptation, mais on est en centre-ville et il y a donc la possibilité de sortir manger ou de se balader sur l’heure de midi. Ce que nous retenons d’abord, c’est que nous sommes dans des locaux neufs et qui plus est dans le centre-ville de Rennes. C’est extrêmement positif, notamment pour la langue bretonne qui dispose désormais d’une belle vitrine, surtout quand les travaux de la place Ste Anne seront terminés. Nous voulons faire de nos locaux un lieu de passage. Pour notre activité, c’est un peu moins accessible que la gare, mais avec la deuxième ligne de métro à venir, Ste Anne restera le cœur de la ville. Notre capacité d’accueil ne bouge pas. Il suffit maintenant de se faire connaître et nous avons beaucoup d’idées pour faire vivre le lieu.

Comme quoi ?

On commence avec un cours de démonstration jeudi 6 septembre à 18h suivie d’une réunion d’information à 19h. Samedi 8, nous faisons portes ouvertes de 10h à 16h. Nous voulons également que notre bibliothèque en langue bretonne soit accessible à tous. Par ailleurs, nous voulons faire de nos bureaux un vrai carrefour de la langue bretonne : le 20 octobre, par exemple, Radio Naoned viendra faire sa réunion ici.

Skol an Emsav reste malgré tout un centre de formation pour adultes. Ça se présente bien côté rentrée ?

La rentrée débute lundi avec un gros groupe de 16 apprenants à Rennes. À Nantes, ils seront 8. Les cours du soir commencent le 17 dans nos locaux et autour du 24 dans les communes alentours : La Bouëxière, Dinan, Pacé, Montfort-sur-Meu et peut-être Vern-sur-Seiche si nous y parvenons. Nous essayons de fournir des formules adaptées aux besoins. Des formations de 3 et 6 mois ainsi que des cours du soir bien sûr, mais aussi une formule d’auto-apprentissage pour ceux qui ont des contraintes géographiques ou d’horaires. Ce sont des classes virtuelles par Skype qui sont plus souples que les cours hebdomadaires. Je dirai donc que ça se présente bien car d’ici peu, on peut espérer entendre encore plus de brittophones au centre-ville de Rennes !

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]