Accueil / À la Une / Le Crédit Foncier, victime des actionnaires ?

Le Crédit Foncier, victime des actionnaires ?

La presse spécialisée s’en fait l’écho assez largement : malgré le démenti du groupe BPCE, le crédit foncier pourrait être démantelé.

Depuis son absorption par le groupe Banque Populaire/Caisse d’Epargne, le Crédit Foncier est soumis à la volonté des actionnaires du groupe. Ceux-ci n’ont eu de cesse depuis 2011 de diminuer les charges, accentuant de fait la pression sur les salariés. Malgré cela, le groupe estime que « le modèle économique du Crédit Foncier n’est plus adapté au marché actuel ». Plusieurs scénarii seraient à l’étude chez BPCE. Mais le plus probable semble être le démantèlement pur et simple. La réponse devrait être connu d’ici la fin du mois.

Après la disparition du Crédit Immobilier de France en 2012, le Crédit Foncier, l’un des principaux acteurs du prêt à taux zéro et du prêt à l’accession sociale, pourrait donc disparaître également malgré un bénéfice non seulement du groupe BPCE (3,4 milliards d’euros), mais aussi du Crédit Foncier lui-même. Ainsi va le capitalisme financier : gagner de l’argent ne suffit pas, il faut en gagner toujours plus ! La rentabilité n’étant pas suffisante, on ferme. Au mépris de l’emploi et surtout des salariés.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.