Accueil / À la Une / La grève de la faim de Claude Mangin Asfari pour le peuple Sahraoui

La grève de la faim de Claude Mangin Asfari pour le peuple Sahraoui

@ Joséphine Devolvé / ACAT

Elle s’appelle Claude Mangin-Asfari. Son mari est en prison, comme celui d’Elsa Lefort. Pour Claude, Naâma Asfari est en prison au Maroc. Pour Elsa, Salah Hamouri est en prison en Israël.

L’autre point commun entre ces deux femmes, c’est que ni l’une ni l’autre n’ont l’autorisation de rendre visite à leurs époux. Si de temps en temps on parle dans mes médias de Salah Hamouri, c’est exceptionnel pour Naâma Asfari. Encore qu’il y a un frémissement depuis quelques jours…

Claude Mangin et Naâma Asfari se connaissent depuis le début des années 2000. Ils sont mariés depuis 2003. Elle comme lui militaient pour l’autodétermination du Sahara occidental, ancienne colonie revendiquée par le Maroc, et pour la reconnaissance des droits du peuple Sahraoui. En 2011, Naâma Asfari a été condamné à 30 ans de prison pour avoir défendu justement les droits de ce Peuple sahraoui. Torturé, battu, humilié pendant sa garde à vue en 2010, il avait signé des aveux sous la contrainte. En décembre 2016, le Maroc a été condamné par le Comité de l’ONU contre la torture dans le cadre de la plainte déposée par l’ACAT au nom de Naâma Asfari.

L’ACAT nous signale d’ailleurs qu’ils sont 18 autres prisonniers politiques sahraouis à purger de lourdes peines dans la même affaire, eux-aussi condamnés sur la base d’aveux extorqués sous la torture pour leur participation présumée au camp de protestation pacifique de Gdeim Izik.

Le lundi 16 avril 2018, pour la quatrième fois en près de deux ans, Claude Mangin-Asfari s’est vu refuser l’accès au territoire marocain, sans motif exprimé. Ce refus équivaut à une interdiction de visite à son mari, soit une atteinte grave à son droit élémentaire à une vie privée et familiale. Alors depuis le 18 avril, Claude Mangin-Asfari a entamé une grève de la faim. Âgée de 62 ans, elle est très affaiblie et a beaucoup maigri, mais elle tient le choc. De nombreuses personnalités appellent le président français à intervenir auprès du roi du Maroc pour que Claude Mangin-Asfari puisse rendre visite à son mari.

Les Bretons – et l’UDB en particulier – ont de tout temps soutenu le peuple Sarhaoui. Dernièrement encore, en juillet 2017, l’UDB était présente lors de la conférence intitulée « Les peuples d’Europe face aux accords de libre-échange » où parmi les intervenants était réprésentée la République Arabe Sahraouie Démocratique.

L’urgence est d’apporter notre soutien à Claude Mangin-Asfari. Une pétition est ouverte pour ce soutien, chacun peut la signer.

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977 et du bureau de sa fédération depuis 1979. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est coordonnateur régional. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.