Accueil / À la Une / Une (petite) victoire pour les abeilles !

Une (petite) victoire pour les abeilles !

Si l’on vous dit clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame, vous allez vous demander quelle langue on parle. En fait ce sont les sont trois néonicotinoïdes (donc des pesticides) considérés comme les plus dangereux pour les abeilles car ils attaquent leur système nerveux. Ils viennent d’être interdits.

Malgré le lobbying hyperactif de des géants des pesticides que sont Syngenta et Bayer, l’Union européenne vient d’approuver par un vote de la majorité des États membres (16 sur 28 représentant 65 % de la population) l’interdiction des trois néonicotinoïdes.

Le 27 avril 2018 restera donc, enfin on l’espère, comme un grand jour pour les abeilles et les apiculteurs, et la décision a été saluée bien sûr par les associations environnementales. Pas par Philippe Pinta, président de l’association générale des producteurs de blé, qui a déclaré à France info : « On ne peut pas être toujours les boucs émissaires, la décision de l’Europe aura des conséquences sur l’agriculture et sur les céréales ». Il oublie juste que le jour où il n’y aura plus d’abeilles, il n’y aura plus de pollinisation, s’il n’y a plus de pollinisation, il n’y aura plus de vie sur Terre, et s’il n’y a plus vie sur Terre, il n’y aura plus non plus de producteurs de blé… Or, justement, ces dernières semaines ont accumulé les témoignages d’apiculteurs faisant état de la disparition totale des abeilles de leurs ruchers. Une véritable hécatombe !

Cette interdiction de néonicortinoïdes est considérée comme « presque » totale dans la mesure où elle doit s’appliquer à toutes les cultures en plein champ, avec pour seule exception les usages en serre, à condition que graines et plantes ne quittent pas leur abri fermé.

> Christian Pierre

Christian Pierre
Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l'UDB depuis 1977 et du bureau de sa fédération depuis 1979. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l'Homme, comme à l'ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l'abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est coordonnateur régional. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.