Accueil / À la Une / La Loire-Atlantique aux couleurs de la Bretagne

La Loire-Atlantique aux couleurs de la Bretagne

Parce qu’il est reconnaissable immédiatement le drapeau breton est un excellent vecteur de communication. Bretagne Réunie veut en hisser à des mâts de dix mètres tous les dix kilomètres en Loire Atlantique afin d’affirmer son appartenance à la Bretagne. C’est une opération inédite, à long terme, à laquelle peuvent s’associer tous les partisans de la réunification. Le Peuple breton a rencontré Alan ar Gal, l’un des promoteurs de l’opération.

Le 31 mars, à Mouzillon, une soixantaine de personnes ont répondu à l’invitation de Bretagne Réunie pour hisser le Gwenn-ha-du sur une dizaine de mâts de 8 à 10 mètres implantés au bord des routes du vignoble. Le comité de Lorient qui est à l’initiative de cette opération appelée « La Loire Atlantique aux couleurs de la Bretagne » a expliqué que le drapeau breton est un support idéal de communication parce qu’il est reconnu immédiatement. « Ces drapeaux sont un moyen de dire aux élus de Loire Atlantique et des Pays de la Loire qu’il est vain de nier l’identité bretonne et de dépenser beaucoup d’argent pour essayer, piteusement, de créer une identité ligérienne artificielle, qu’il est ridicule de nier que Montoir de Bretagne n’est pas en Bretagne, que Guéméne-Penfao n’est pas un toponyme breton, que les hermines du blason de nombreuses villes ne marquent pas une appartenance à la Bretagne », explique Alan ar Gal. De son côté, le comité du vignoble a démontré l’enjeu économique lié à l’identité bretonne. Pour Alan ar Gal, « l’intégration forcée du vignoble nantais dans le « Val de Loire » a créé une confusion et une baisse des ventes du muscadet dont les surfaces de production ont chuté de 13 000 à 8 050 ha en trente ans ». En somme, les vignerons font le pari que la réunification leur permettrait de reconquérir les marchés perdus.

« L’opération de Mouzillon est la première d’une longue série car il faudra beaucoup de mâts pour en implanter tous les dix kilomètres », estime Alan ar Gal. C’est aussi une opération coûteuse aussi puisque chaque mât revient à 550 €. L’association invite donc les volontaires à envoyer leurs dons à :

Bretagne Réunie BP 49032 – 44090 Naoned/Nantes cedex 1 (préciser « pour l’opération la Loire Atlantique aux couleurs de la Bretagne »). Des cartes des lieux d’implantation des mâts, des lieux proposés pour des implantations seront consultables sur le site de Bretagne Réunie et mises à jour régulièrement.

Contact : contact@bretagnereunie.bzh – site : www.bretagnereunie.bzh

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.