Accueil / Degemer / À la Une / Un million de locuteurs gallois en 2050 : un plan pas assez ambitieux ?

Un million de locuteurs gallois en 2050 : un plan pas assez ambitieux ?

Il y a un an, le gouvernement gallois avait annoncé vouloir atteindre un million de locuteurs de gallois d’ici 2050. Le projet reposait sur 3 piliers : augmenter le nombre de locuteurs du gallois, augmenter l’usage de la langue et créer des conditions plus favorables dans la vie quotidienne. Le Peuple breton avait salué cette initiative. Le site Nationalia nous informe que Cymdeithas, la principale association de promotion de la langue galloise, a réagi au plan quadriennal dévoilé par le gouvernement gallois (Labour) pour répondre à cette ambition en estimant qu’il n’était pas assez ambitieux.

La critique principale repose sur l’allocation des ressources nécessaires pour la formation continue qui constitue néanmoins « un grand pas en avant » selon Ffred Ffransis du groupe d’éducation de Cymdeithas. L’association estime par ailleurs que l’éducation en langue galloise devrait être étendue à la plupart des élèves d’ici 2030 afin d’atteindre l’objectif d’un million de locuteurs en 2050. Or, les plans gouvernementaux indiquent que « seulement » 30 % des élèves recevront leur éducation en gallois en 2030.

En Bretagne, l’objectif du Conseil régional de 20000 enfants scolarisés en filière bilingue en 2010 n’est toujours pas atteint en 2017 et l’avenir de la langue bretonne se décide toujours à Paris. Une autre idée de l’ambition politique…

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]