Accueil / Degemer / À la Une / La décision de fermeture du lycée Jean-Moulin à Plouhinec passe mal

La décision de fermeture du lycée Jean-Moulin à Plouhinec passe mal

Militants UDB mobilisés pour le maintien du lycée professionnel Jean-Moulin.

Le fait est suffisamment rare pour en parler : la Région Bretagne a voté lors de sa dernière session le 14 décembre dernier, la fermeture d’un lycée. Il s’agit du lycée professionnel Jean-Moulin, à Plouhinec. Samedi dernier, l’Union démocratique bretonne s’est mobilisée et le personnel de l’établissement a réagi hier.

Les professeurs du lycée professionnel ont annoncé un comité de soutien. Ils invitent l’ensemble des personnes intéressées à la maison des associations de Confort-Meilars, à 20 h jeudi 21 décembre. Dans leur communiqué, ces enseignants dénoncent « le caractère autoritaire » de la décision, ainsi que le « manque de transparence » : « En effet, que penser, d’une part, des négociations engagées entre le président de Région Loïg Chesnais Girard et Bruno Le Port, maire de Plouhinec et président de la Communauté de communes du Cap-Sizun, sur l’avenir du site et ce depuis longtemps (dixit L.C.G.), considérant d’emblée que le lycée devait fermer » ! Pour eux, « ces négociations n’ont amené jusqu’ici aucune piste sérieuse ». Pire, ils laissent penser que « le soutien de la Région quant à l’économie et au développement local serait conditionnel à la fermeture du lycée ». Les enseignants rappellent également l’avis défavorable rendu le 4 décembre par le CESER à propos de la fermeture du lycée. Pour eux, il y a une « contradiction manifeste de ce vote avec la volonté affirmée de la Région Bretagne de développer et de soutenir les filières liées à l’économie de la mer (énergie, aquaculture, construction-réparation navale…). » Dans leur communiqué, ils en profitent aussi pour tacler la députée Liliana Tanguy (LREM) qui «  nous a certes reçu à sa permanence mais sans s’impliquer pleinement comme l’aurait fait, il y a peu, Annick Le Loch ».

L’UDB, de son côté, distribuait des tracts sur le marché d’Audierne samedi dernier et ce matin à Douarnenez. Pour le parti, cette décision est « un grave accroc à la politique d’équilibre territoriale ». « Par son vote, le Conseil régional semble se résoudre à accepter le déclin démographique et économique d’une partie de la Bretagne », estime ainsi le porte-parole Nil Caouissin. Et de rajouter : « C’est d’autant plus incompréhensible quand il s’agit d’un secteur, les lycées, qui est un de ses principaux domaines de compétence et ce depuis 30 ans. Se cacher derrière la volonté d’un Rectorat d’académie qui n’a pas encore rendu sa décision n’est pas digne d’un pouvoir politique attentif aux besoins des Bretons ». L’UDB milite l’obtention d’une part du pouvoir législatif et refuse catégoriquement que le Conseil régional se transforme en chambre d’enregistrement.

> La Rédaction

La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.

6f287edea49efab9492181f072c606d5oooooooo