Accueil / Degemer / À la Une / Fañch. Skoazell Vreizh interpelle la ministre de la Justice

Fañch. Skoazell Vreizh interpelle la ministre de la Justice

Le combat pour le respect de l’orthographe de la langue bretonne continue. Plus qu’une orthographe, c’est plus largement le respect de droits élémentaires que les Bretons demandent auprès du gouvernement français. Après avoir imprimé 50 000 tracts pour faire connaître l’affaire Fañch auprès de la société bretonne, Skoazell Vreizh a décidé d’interpeller la ministre de la Justice, Mme Nicole Belloubet.

Dans une lettre en date du 4 décembre 2017, Charlie Grall le président de l’association, rappelle l’historique de cette affaire, notamment la décision de la juge de ne pas accepter le prénom sous prétexte que « admettre le tilde reviendrait à rompre la volonté de notre État de droit de maintenir l’unité du pays et l’égalité sans distinction d’origine ». Et de préciser plus loin que « la solution politique idéale à nos yeux consisterait sans aucun doute à doter les langues régionales d’un statut officiel. Mais, plus prosaïquement, en tant que Ministre de la Justice, vous avez le pouvoir de modifier la circulaire ministérielle de 2014 et d’éviter des tracasseries à la famille du petit Fañch ainsi qu’une longue et coûteuse bataille juridique ». Car il faut bien le rappeler, ce qui empêche que le prénom Fañch soit enregistré c’est une circulaire ministérielle qui détaille les signes diacritiques autorisés de manière officielle en France. Parmi eux on peut trouver cette lettre ÿ dont on conviendra qu’elle est couramment usitée… Ce n’est donc pas un grand effort qui est demandé à la Garde des Sceaux puisqu’une nouvelle circulaire suffirait, sans avoir à modifier la loi.

Skoazell Vreizh en a profité pour interpeller de nouveaux les députés bretons de la majorité présidentielle le 9 décembre dernier pour savoir ce qu’il comptait faire pour mettre la pression sur la Ministre. Ils demandent expressément qu’elle sera « la nature et le niveau des démarches » qu’ils entreprendront pour obtenir satisfaction sur le dossier.

En attendant la mobilisation continue : le conseil régional, le conseil départemental du Finistère et la mairie de Quimper ont émis des vœux pour le changement de la circulaire, le conseil départemental du Morbihan pourrait également en signer un. D’après Charlie Grall lors d’une conférence de presse en fin de journée, le moral de la famille est bon. Le soutien de Skoazell Vreizh et du peuple breton de manière générale leur fait beaucoup de bien. Il est toujours possible de faire un don à Skoazell Vreizh sur ce lien.

À l’heure actuelle il n’y a toujours pas de date d’annoncée pour l’appel en justice.

> Maxime TOUZE

Maxime TOUZE
Titulaire du CAPES de breton depuis juin 2016, Maxime TOUZÉ écrit des articles en langue bretonne depuis juin 2014 pour Bremañ et Pobl Vreizh principalement.