Accueil / Degemer / À la Une / Les algues vertes encore et toujours

Les algues vertes encore et toujours

Les algues vertes font une fois encore les gros titres dans le sud Finistère comme nous le montrent les actualités de France 3. 20, 30, 40 cm sur les plages. Vous ne croyez pas ? Regardez la photo !

Nous ne sommes plus en été, moins de risques a priori pour la santé. Sinon ? Pour cela d’abord quelques explications : les algues vertes grossissent grâce aux nitrates contenus dans l’eau de mer. Elles en profitent pour absorber aussi les sulfates toujours présents dans l’eau de mer, quelles transforment en polysaccharides sulfatés. Les algues en fonctions des courants et des vents viennent s’échouer sur les plages. Dans ces algues, beaucoup de bactéries qui ont besoin de respirer. En surface des tas d’algues, les bactéries respirent l’oxygène de l’air, respiration « aérobie ». Au fond, pas d’oxygène, respiration « anaérobie ». Les bactéries vont donc chercher cet oxygène, surtout s’il fait chaud, là où elles peuvent, en particulier dans les ions sulfates des algues qu’elles décomposent. Absorbant l’oxygène des ions, elles libèrent le soufre qui se recombine avec l’hydrogène pour former le fameux H2S, hydrogène sulfuré à odeur d’œufs pourris, bloqué au fond dans des « poches » . Si on marche dessus – « on » pouvant être un cheval, un chien, un sanglier, voire peut-être un joggeur – les poches crèvent, libérant le gaz mortel.

Et à la Toussaint, quel risque ? Sans doute plus faible, mais qui sait ! Il y a tellement d’algues que les municipalités sont obligées de les enlever d’urgence. La commune de Fouesnant sur la plage de Cap Coz en a ramassé 1500 tonnes en une semaine ! Celle de La Forêt-Fouesnant à côté, 800 tonnes en 3 jours ! 2300 tonnes venues s’ajouter aux tonnages ramassés ailleurs et envoyés à l’unité de traitement de la communauté de communes de Fouesnant, qui a atteint alors sa capacité maximum de 5600 tonnes. Du coup le ramassage a été arrêté jusqu’à cette semaine.

Et que fait-on des algues ramassées ? Un bon traitement les transforme en compost. Les algues vertes sont forcément bien chargées en nitrates qui n’ont pas disparus, nitrates qui vont servir d’engrais sur les champs, avant d’être lessivés par la pluie vers les cours d’eau du fait de l’absence de talus : les nitrates nourriront donc à nouveau les algues vertes. L’histoire est un éternel recommencement…

> Christian Pierre

Christian Pierre

Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l’UDB depuis 1977 et du bureau de sa fédération depuis 1979. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l’Homme, comme à l’ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l’abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est coordonnateur régional. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.

175875275034662a3185a57f560b54fetttttttttttt