Accueil / Degemer / À la Une / Salah Hamouri. Une bonne nouvelle ?

Salah Hamouri. Une bonne nouvelle ?

Le Peuple breton vous a tenu depuis quelques temps au courant des problèmes de Salah Hamouri. Pour rappel, né de mère française et de père palestinien, il est de double nationalité franco-palestinienne. Il a passé déjà 7 ans en prison, d’où il a enfin été libéré en 2011 sous la pression internationale.

Il a été arrêté de nouveau le 23 août dernier à son domicile à Jérusalem-Est par l’armée israélienne, comme par hasard juste après avoir obtenu son diplôme d’avocat, le 20 août. Peu de temps après, un ordre de détention administrative pour six mois a été émis contre lui à la suite d’une demande du gouvernement israélien et sans doute du ministre de la défense. La détention administrative en Israël est indéfiniment renouvelable sans que le détenu et son avocat aient connaissance du dossier et d’un éventuel chef d’inculpation !

Salah est marié avec une française, Elsa Lefort, et ils ont un enfant. Cependant, elle a été expulsée d’Israël pendant sa grossesse et est depuis interdite d’accès en Israël et en territoire palestinien occupé.

Alors que la France avait réussi, et il faut s’en réjouir, à obtenir la libération du journaliste français Loup Bureau, via un voyage de Jean-Yves Le Drian en Turquie, le Gouvernement faisait jusque là la sourde oreille aux demandes d’actions pour la libération de Salah Hamouri. Mais en ce 9 octobre, Elsa Lefort, accompagnée de Maître Bérenger Tourné, avocat de Salah en France, et de Jean-Claude Lefort, son père, député honotaire, a été enfin reçue par la cellule diplomatique de l’Élysée. Au terme de la rencontre qui a duré 1h30, elle a fait la déclaration suivante que nous rapporte Jean-Claude Lefort via l’AFPS : « Nous avons bien compris de notre entretien avec la cellule diplomatique de l’Élysée que l’action de la France ne se limiterait pas à la seule protection consulaire, mais qu’il s’agit bien d’intervenir pour que cesse la détention arbitraire d’un ressortissant français, en l’occurrence Salah Hamouri. Nous restons donc mobilisés et dans l’attente d’avancées concrètes. »

Un espoir pour Salah ?

> Christian Pierre

Christian Pierre

Né en 1949, Christian PIERRE est membre de l’UDB depuis 1977 et du bureau de sa fédération depuis 1979. Très engagé pour la Bretagne, il est très investi aussi dans les Droits de l’Homme, comme à l’ACAT (ONG chrétienne de lutte pour l’abolition de la torture et contre la peine de mort) dont il est coordonnateur régional. Il milite enfin pour les droits du peuple palestinien.

589b84daa2661917bee9d145ea3a7be0yyyyyyyyyyyy