Accueil / Degemer / À la Une / Sabine Comès, candidate Oui la Bretagne sur la circonscription de Vitré

Sabine Comès, candidate Oui la Bretagne sur la circonscription de Vitré

Sabine et Samia

Les lecteurs du Peuple breton connaissent sûrement le travail de Sabine Comès puisqu’elle réalise entre autres choses la communication de la Redadeg depuis le début et surtout qu’elle met en page Le Peuple breton (bientôt une nouvelle maquette !). Cette année, elle est également candidate sur la 5e circonscription d’Ille-et-Vilaine avec Samia Drissi.

Je suis mon propre patron ce qui m’offre une liberté importante, mais n’est pas sécurisant tous les jours. C’est pourquoi j’ai choisi de mettre en avant l’idée du vivre et travailler en Bretagne de la plate-forme Oui la Bretagne. L’économie, quoi qu’en dise le gouvernement, se passe d’abord ici, sur les territoires. Ce sont les artisans, les PME et TPE, ce sont les agriculteurs qui créent la richesse. Pourtant, l’État ne leur parle jamais car ils sont trop petits. Un géant verrait-il une fourmi si celle-ci lui faisait signe ? Sûrement pas. L’artisanat, les PME, représentent des centaines de métiers différents que j’aimerais (re)valoriser. Pour cela, il faut confier le dialogue en matière économique à un autre acteur que l’État. Avec Oui la Bretagne, nous souhaitons relocaliser le pouvoir de décisions en partageant le pouvoir entre l’État d’une part et les collectivités de l’autre. Aujourd’hui, ces collectivités ne gèrent que 3 % du budget public, autrement dit rien du tout. Comment pourraient-elles aider l’économie locale sans budget ?

Ma deuxième priorité sera d’ordre culturelle. D’origine catalane et basque, j’ai choisi de vivre en Bretagne dont la culture est également très riche. Je suis très attachée au patrimoine, à l’histoire et aux langues même si hélas je ne les parle pas. Je trouve injuste qu’il faille attendre de Paris l’ouverture de classes bilingues ou immersives (ma fille a été scolarisée dans une école de ce type et n’est pas « communautariste » pour autant), que l’enseignement de l’histoire des régions ne soit pas proposé, que l’offre touristique ne prenne pas plus en compte le passé de la Bretagne pour construire son avenir. J’ai beaucoup voyagé plus jeune et il n’y a qu’en France que l’État a autant peur de ses citoyens…

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
5abbf9c8a08019265bd809b4ee94a14c22222222222222222