Accueil / Degemer / À la Une / Législatives 2017. Éliane Leclercq, candidate de la circonscription de Saint Malo

Législatives 2017. Éliane Leclercq, candidate de la circonscription de Saint Malo

Eliane

Habitante de Saint Coulomb, Éliane Leclercq est la candidate Oui la Bretagne – UDB sur la 7e circonscription d’Ille-et-Vilaine. Son partenaire est Serge Goglin, de Saint Malo.

Nous proposons une démocratie participative et de proximité, avec davantage de pouvoirs aux Régions et le droit à l’expérimentation, en accord avec des valeurs de progrès social, humanistes, de lutte contre les discriminations. Les décisions ne doivent pas venir de Paris mais émaner des territoires.

Nous voulons promouvoir un développement harmonieux et l’équilibre territorial.

La métropolisation vide les campagnes et concentre toutes les activités économiques, les universités, les emplois administratifs… Elle éloigne de son centre les populations les plus jeunes et les moins riches et transforme les villes-satellites en dortoirs ou en giga-centres commerciaux.

Nous voulons que chacun puisse vivre dans son bassin de vie, sans avoir à subir des déplacements toujours plus coûteux pour aller travailler ou accéder aux services publics. Il s’agit bien de « vivre, travailler et décider au pays ».

Concentrer les activités dans les grandes métropoles c’est accepter un modèle de société inégalitaire, où l’aménagement des territoires renforce les discriminations liées au niveau de revenus. Ce qu’il faut, c’est réduire la mobilité subie des habitants, c’est rapprocher le travail du lieu de résidence, c’est choisir la coopération plutôt que la compétition.

Nous pensons que l’équilibre des territoires à l’échelle régionale est la bonne solution pour protéger les services publics et créer une synergie solidaire par les circuits courts et l’agriculture de proximité.

Nous soutenons la préservation des terres agricoles, la mixité sociale dans l’accès au logement ; la protection du littoral et de la qualité de l’eau de mer, la sauvegarde du caractère maritime de la Rance, l’économie productive qui offre des emplois pérennes, la défense des services publics de proximité et de l’intérêt général face aux intérêts particuliers ; la transition énergétique et l’arrêt du nucléaire.

Nous militons pour des relations commerciales équitables entre les pays et les continents, et sommes opposés à la ratification des traités commerciaux Tafta et Ceta, basés sur un libéralisme économique effréné. Présentés comme des stimulateurs de l’économie européenne, ces accords commerciaux opaques font la part belle aux grandes firmes multinationales au détriment des politiques de santé publique, ou de protection de l’environnement dont les états se sont dotés au fil du temps, souvent après de longs combats juridiques. Ces contrats permettront également à ces firmes de poursuivre juridiquement les états si elles estiment que les réglementations en vigueur nuisent à la libre concurrence. C’est un danger pour toutes les politiques de santé publique et toutes les avancées sociales qui ont été mises en place.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
3ded0a90c6e2d9d72dbcd88e633a2eb3666