Accueil / Degemer / À la Une / Hervé Carro, candidat dans la 8e circonscription de Loire Atlantique (Saint Nazaire-Savenay)

Hervé Carro, candidat dans la 8e circonscription de Loire Atlantique (Saint Nazaire-Savenay)

HERVE-CARRO 1

Hervé Carro est élu à Savenay. Chef d’entreprise, il s’engage avec Agnès Prunier, élue à Prinquiau et par ailleurs dessinatrice industrielle à la DCNS après avoir travaillé aux Chantiers de Saint-Nazaire. Sous le label Oui la Bretagne, ils se présentent sur la circonscription de Saint Nazaire-Savenay. Hervé nous explique pourquoi…

Au niveau national, en 2012, j’espérais qu’un président de gauche sorte le pays du marasme économique, social et moral, dans lequel il se trouvait après le quinquennat de Sarkozy-Fillon. Hélas, le gouvernement et sa majorité parlementaire (dont la députée de la 8e circonscription de Loire Atlantique, dans laquelle je me présente) n’en n’ont pas été capables. Pire la précarité a augmenté, comme la défiance vis-à-vis du personnel politique.

Un bref instant, la réforme territoriale a représenté une lueur d’espoir. Enfin, nous allions avoir droit au débat sur la réunification, que l’on nous refuse depuis des années ! Hélas, comme pour tous les dossiers traités par le gouvernement sortant, cette réforme a été bâclée et gâchée, elle est donc inefficiente et injuste.

L’idée de départ aurait pu pourtant être judicieuse : agrandir les Régions pour faire des économies, pour augmenter les capacités financières, développer les moyens d’actions, être plus fort vis-à-vis des Régions européennes.

Il faut croire que la Bretagne, les Pays de la Loire et le Centre Val de Loire n’ont pas besoin de se développer puisqu’elles ont été exclues de cette réforme ! Avec la Loi NOTRE, la majorité n’a pas eu le courage d’une mise à plat du partage des responsabilités entre les régions, départements, métropoles et inter-communautés. Encore moins l’audace de supprimer une ou des « couches » du mille-feuilles administratif !

Cette loi n’a pas été remise en cause dans le débat de la présidentielle et la décentralisation a été la grande absente des projets des candidats.

La campagne des législatives est l’occasion de revenir sur les avantages d’une décentralisation qui donnerait de vrais pouvoirs et de vrais moyens aux collectivités territoriales. C’est localement que nous résoudront les problèmes locaux, en soutenant les initiatives, les innovations, les expérimentations des acteurs des bassins d’emplois régionaux.

La circonscription de Saint-Nazaire est ancrée à gauche, depuis longtemps. Mais, le PS, en pleine déliquescence, n’est plus en mesure de revendiquer son hégémonie. Il faut, au contraire, s’appuyer sur les richesses de la diversité des composantes de la gauche de notre département.

C’est l’objet de ma candidature, pour défendre un certain nombre de dossiers locaux :

  • Préservation et développement de l’emploi local, avec la mise en valeur du potentiel du port de Montoir de Bretagne, la pérennité du savoir-faire et des capacités des Chantiers de l’Atlantique, d’Airbus, l’amélioration les conditions de travail de l’hôpital de Saint-Nazaire…

  • Obtenir la réunification de la Bretagne

  • Défendre nos valeurs : laïcité, citoyenneté, environnement

  • Développer l’autonomie des individus et des territoires

Pour toutes ces raisons, je crois que ma candidature est utile et que ma présence au sein de l’Assemblée Nationale sera un « plus » pour la circonscription. Élu, je me placerai à gauche et serai un aiguillon pour une vraie décentralisation, facteur de développement local et pour rappeler aux autres élus que leurs postes et leurs plans de carrière passent après les aspirations des citoyens.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
8d0c48c05b3738169c72e536073a419b~~~~~~~~~~~~~