Accueil / Degemer / À la Une / Oui la Bretagne. Un débat sur la santé à Lannion

Oui la Bretagne. Un débat sur la santé à Lannion

réunion publique lannion santé

Dans le cadre de la campagne des élections législatives, l’équipe de campagne de Trefina Kerrain, candidate Oui la Bretagne dans la circonscription de Lannion-Paimpol, organisait le samedi 25 mars une réunion publique sur le thème de la santé à Lannion. Le Peuple breton y a assisté.

La première partie du débat était consacrée à la situation des hôpitaux trégorois, en particulier celui de Lannion. Joëlle Herlidou, représentante des usagers de l’hôpital, a commencé par rappeler les droits des personnes hospitalisées, avant de pointer la distorsion d’accès aux droits que représente pour beaucoup de trégorois l’éloignement de l’offre. Les difficultés de l’hôpital de Lannion ont été évoquées, en lien avec des problématiques plus larges : la tarification à l’acte, jugée inadaptée, et le sous-financement de l’hôpital public.

Pour les participants, « la qualité des soins s’est effondrée depuis qu’on considère les hôpitaux comme des entreprises, malgré le dévouement du personnel ». Rappelons que contrairement aux cliniques privées, les hôpitaux public doivent assurer une permanence de l’accueil, ce qui n’est pas assez pris en compte dans leur financement. Les candidates de Oui la Bretagne, Trefina Kerrain et sa suppléante Christèle Daisey-Mogère, s’engagent à combattre le sabotage progressif de l’hôpital public et à défendre l’offre de soin de proximité.

La deuxième partie portait sur le régime local alsacien d’assurance-maladie : une complémentaire santé obligatoire adossée à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (une mutuelle gérée par la sécurité sociale, en somme). Le gros avantage étant la modicité des fais de gestion, à 1 %, grâce à l’adossement à la CPAM, soit beaucoup moins que les mutuelles ou assurances privées : le régime local est à l’équilibre, et peut mieux protéger les assurés (pas de forfaits journaliers à l’hôpital, meilleurs taux de remboursement, pas de cotisation pour les plus modestes).

En ces temps où les déficits servent de prétexte à un détricotage de la sécurité sociale, il est intéressant de montrer qu’une sécurité sociale élargie fonctionne mieux ! Les candidats Oui la Bretagne propose d’étendre le système alsacien en Bretagne, et dans toutes les régions qui en feraient la demande.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.