Accueil / Degemer / À la Une / Leclerc bétonne illégalement en Loire-Atlantique

Leclerc bétonne illégalement en Loire-Atlantique

Hirtais

Dans le droit français, tous les travaux conséquents doivent être déclarés et acceptés par une autorité administrative. Certains, pourtant, prennent beaucoup de largesses avec cette obligation légale. C’est le cas de Leclerc qui, en Loire-Atlantique, a commencé l’aménagement de la zone commerciale de la Hirtais, près de Pontchâteau, sans réelle autorisation…

C’est assez rare pour le signaler, mais jeudi dernier, le tribunal administratif de Nantes a jugé illégale une des autorisations que le préfet de Loire-Atlantique avait accordé à la société Brière Distribution (Leclerc) pour lui permettre l’aménagement d’une zone commerciale sur la commune de Sainte-Anne-sur-Brivet, en Loire-Atlantique. Bretagne Vivante explique le procédé utilisé par ces entreprises pour abuser les autorités : « L’autorisation commerciale du nouvel hypermarché ayant été refusée à deux reprises par la Commission nationale d’aménagement commercial, les sociétés commencent par implanter sur place en 2013 des activités ne nécessitant alors pas d’autorisation commerciale, dont un « drive » et une station service. Les sociétés ne s’embarrassent cependant pas des zones humides et habitats d’espèces protégées présents sur place, qu’elles détruisent pour partie sans avoir obtenu les autorisations requises par l’administration. Mis devant le fait accompli, le préfet de Loire-Atlantique régularise de façon bien complaisante ces travaux en donnant acte de la déclaration tardive des travaux sur les zones humides et en accordant à la société une dérogation à la protection des espèces ». Sauf que depuis, l’arrêté « zones humides » a été annulé par la justice le 26 mai 2016 à l’initiative de Bretagne Vivante et de la FNE. De plus, le tribunal d’instance de Saint-Nazaire a estimé le 10 février 2017 que les travaux réalisés l’avaient été de façon illégale. Jeudi dernier, c’est la dérogation « espèces protégées » qui a été à son tour annulée par le tribunal administratif de Nantes.

Satisfaite de ce jugement, l’association naturaliste réclame néanmoins aux filiales de Leclerc, par la voix de son président Jean-Luc Toullec « de sérieuses compensations environnementales ».

> La Rédaction

La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.

e978118f84468852ce3ce908c04ce22c======================