Accueil / Degemer / À la Une / Le CETA adopté au Parlement européen… sans les voix de l’ALE

Le CETA adopté au Parlement européen… sans les voix de l’ALE

EFA contre le CETA

Le 15 février avait lieu au Parlement européen un vote concernant le traité de libre-échange avec le Canada plus connu sous le nom de « CETA ». Les députés de l’Alliance libre européenne (parti européen dont est membre l’UDB) ont voté contre.

Parmi la foule de manifestants devant le parlement européen, à Strasbourg, deux visages connus : ceux des députés Josep-Maria Terricabras (ERC) et de Jill Evans (Plaid Cymru). Ils tenaient eux aussi à marquer leur désapprobation vis-à-vis d’un traité qui « peut affecter les standards européens ». Pour Josep-Maria Terricabras, président du groupe ALE, « le CETA a été négocié de façon très peu transparente. S’il n’y a rien à cacher, pourquoi ce manque de transparence ? La pression des lobbyistes semble avoir été la norme durant les négociations ». De son côté, Jill Evans se sent « particulièrement concernée » : « le CETA va affaiblir les restrictions envers les OGM par exemple puisque le Canada est le troisième plus gros producteur mondial. C’est un mauvais traité qui place les intérêts du « big business » avant celui des peuples. »

Malgré une forte opposition populaire et les votes contre des 6 députés ALE du groupe Verts-ALE, ce traité a été voté par 408 voix contre 254.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.