Accueil / Degemer / À la Une / Les brittophones ne sont pas idiots…

Les brittophones ne sont pas idiots…

assemblée nationale

Mardi 31 janvier avait lieu un énième épisode de la série « statut des langues minoritaires » à l’Assemblée Nationale. Cet épisode était centré sur Annie Le Houérou qui présentait une nouvelle proposition de loi… que 63 députés ont voté ! À première vue, il s’agit donc d’une bonne nouvelle puisqu’à force de patience, une loi – certes imparfaite – passe enfin sur le sujet.

Hervé Le Gall et Raymond Géléoc dénoncent pourtant au nom de la section UDB du Kreiz-Breizh « un vote absurde puisque ce texte adopté moins d’un mois avant la clôture de la session parlementaire n’a aucune chance de faire la navette Assemblée-Sénat ». En d’autres termes, il s’agit ni plus ni moins d’une manipulation électorale puisqu’il n’y aura au bout du compte pas de loi ! Cette manipulation avait été anticipée dans un numéro du Peuple breton il y a quelques mois. « À l’approche des élections législatives, comment de pas penser à une manœuvre électorale » dénoncent les responsables locaux de l’UDB. « Le refus par le parti socialiste de ratifier la charte Européenne des langues régionales et minoritaires a déjà démontré qu’il ne faut rien espérer de Paris. Nous attendons en revanche de véritables progrès de la part des collectivités locales bretonnes. », expliquent-ils. Si Annie Le Houérou a toujours fait partie des soutiens du PS aux différentes propositions de loi mises sur la table, son suppléant aux législatives Alain Guéguen n’a pas fait signer la charte Ya d’ar brezhoneg dans sa commune de Plouguernével.

C’est à se demander si on ne prend pas les brittophones pour des imbéciles…

> La Rédaction

La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.

d1d3146402aa237b729c0fe0bdeedd6d|