Accueil / Degemer / À la Une / La dernière colonie de macareux moines en France menacée

La dernière colonie de macareux moines en France menacée

Macareux

Les Sept-Iles, au large du Trégor, abritent la plus importante réserve d’oiseaux marins en Bretagne. Parmi eux se trouve une espèce emblématique qui d’ailleurs est abondamment reproduite à Perros-Guirec : le macareux moine. Or, la population de ces oiseaux suscite l’inquiétude de la LPO et de Bretagne Vivante car elle diminue en Bretagne. Le problème, c’est que les Sept-Iles (notamment l’île Rouzic) sont la seule colonie de France métropolitaine où on peut observer le macareux moine, l’espèce étant plus abondante en Écosse ou en Islande. De fait, cet oiseau, chassé au début du XXème siècle, est aujourd’hui en voie d’extinction. Bretagne Vivante explique que l’été dernier, « seuls 130 couples de macareux ont niché [aux Sept-Iles], contre 162 en 2015 et entre 7 000 à 8 000 dans les années 1950, avant une dramatique série de marées noires. »

L’espèce est considérée comme « vulnérable » du fait de sa reproduction (un poussin par couple et par an). L’impact du changement climatique sur la présence du macareux n’a pas encore été étudié, mais on sait pertinemment que ces oiseaux sont sensibles aux paramètres écologiques (pollution) ainsi qu’aux variations des ressources alimentaires. Les associations naturalistes s’inquiètent donc du projet d’extraction de sable et de son impact sur la ressource marine. De même, elles plaident pour une reconstitution des stocks de poissons sur la côte Nord de la Bretagne, estimant que la priorité doit être donnée à la pêche artisanale côtière plutôt qu’une grosses unités de pêche.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]
8e5f9f783152f27aaa43ea9441971248ddddddddddddddddd