Accueil / Degemer / À la Une / Erasmus : l’Europe qui réussit !

Erasmus : l’Europe qui réussit !

erasmus

En 1987, le programme ERASMUS, programme d’échange d’étudiants, voyait le jour. 30 ans plus tard, il symbolise encore l’Europe qui réussit !

Desiderius Erasmus Roterodamus (1466-1536), plus connu sous le nom d’Erasme ou Erasmus, est un chanoine de Saint Augustin. C’est aussi un philosophe et théologien hollandais et l’un des principaux humanistes de la Renaissance. Pacifiste parce que chrétien, cosmopolite parce que catholique, c’est aussi l’un des premiers Européens tant il a pensé l’Europe au-delà des pays. Erasme était aussi un voyageur infatigable et c’est donc en son honneur que le programme d’échanges européens créé en 1987 porte son nom.

Le programme ERASMUS, c’est la possibilité pour un jeune d’étudier, entre 3 et 12 mois, dans un des 33 pays européens (28 pays de l’Union européenne plus l’Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse, la Turquie et la Macédoine) tout en ayant l’assurance que ses cours seront reconnus une fois revenu dans son pays d’origine et en bénéficiant d’une bourse qui lui permette de couvrir une partie du surcoût de ses études.

3 millions d’étudiants !

3244 ! En 1987, au lancement du programme ERASMUS, ils n’étaient que 3244 à tenter l’aventure. 3244 pionniers, en quelque sorte. 3244 à profiter du premier programme d’échanges d’étudiants européens. Mais le programme ERASMUS a très vite rencontré le succès. 5 ans seulement après son lancement, la barre des 50000 étudiants annuelle est franchie. La barre des 100000, elle, le sera en 12 ans (1999) puis celle des 200000 est franchie 10 ans plus tard (2009). Aujourd’hui, on s’approche du cap des 300000 échanges par an !

Mais le programme ERASMUS ne se limite pas aux étudiants ! En effet, les professeurs aussi peuvent bénéficier d’un échange afin de faire partager leur savoir à d’autres étudiants. En 1997, pour les 10 ans du programme, les premiers professeurs d’université ont pu voyager au même titre que leurs étudiants.

En 30 ans, le programme ERASMUS est devenu l’un des meilleurs programmes européens et a déjà permis à plus de 3 millions d’Européens d’étudier, de se former ou d’enseigner dans un autre pays européen. Un succès sans précédent dans l’Histoire européenne. Et pour soutenir un tel succès, la Commission européenne ne lésine pas sur les moyens : de 80 millions d’euros pour la période 1987-1989, elle est passée à près de 15 milliards d’euros pour la période 2014-2020!

Le PASS’EUROPE, le futur ERASMUS ?

La principale raison de la réussite d’ERASMUS est qu’il correspond totalement à la valeur ajoutée de l’Europe. Qu’un étudiant, assoiffé de savoir, puisse s’élever par la connaissance dans une autre université et cela sans frontières, ni frais d’inscription supplémentaires, est une réussite totale. Qu’un jeune puisse rencontrer une autre culture, une langue différente, un nouveau pays tout en ayant la certitude que le diplôme obtenu sera reconnu partout en Europe et son expérience valorisée à son retour est un atout majeur et sans équivalent.

Pour les 60 ans du Traité de Rome, nous devons, en 2017, lancer l’ERASMUS de demain ! Et pourquoi pas un PASS’EUROPE ? Proposons que tout jeune, au jour de sa majorité, reçoive de l’Europe un pass, un ticket, qui lui permette de voyager, principalement en bateau ou en train – développement durable oblige – de façon illimitée pendant 30 jours consécutifs, partout en Europe ! La rencontre de l’autre, la découverte de sa culture, de sa langue, de son patrimoine est une richesse qui n’ont pas d’égal. Et puis, les voyages ne forment-ils pas la jeunesse ?

ERASMUS démontre que l’Europe peut réussir et peut être un succès, et un succès populaire ! Un succès qui a 30 ans et qui est en âge de faire des petits. Osons aller plus loin, offrons la richesse européenne à tous les jeunes de 18 ans en créant un PASS’EUROPE !

> Roccu Garoby

Roccu Garoby
Roccu Garoby est vice-président de l’Alliance Libre Européenne Jeune, membre du PNC Ghjuventù en Corse.
d9b83b073df92f10d5a64c7a80d1fe38<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<