Accueil / Degemer / À la Une / La santé, ça compte en Écosse !

La santé, ça compte en Écosse !

Shona Robison, chargée de la santé au gouvernement écossais.
Shona Robison, chargée de la santé au gouvernement écossais.

 

Alors que la santé fait l’objet de calculs sordides en France, alors que les personnels doivent être toujours plus productifs et qu’on gère les hôpitaux comme des entreprises, alors que l’on cherche à rééquilibrer les comptes publics en sabrant les dépenses les plus utiles socialement (santé, instruction…), le gouvernement écossais vient ni plus ni moins d’ajouter 3 millions de livres au budget de la National Health Service (NHS) Scotland, la sécurité sociale écossaise.

Depuis 1999 et la dévolution, chaque nation du Royaume-Uni est responsable de son propre système public de santé. La NHS a donc été divisée en quatre organismes indépendants : NHS England, NHS Scotland, NHS Wales et Health & Social Care Board of Northern Ireland (précisons que malgré leur administration et financement distincts, il n’y a aucune discrimination quand un habitant d’une nation du Royaume-Uni a besoin de soins dans une autre nation). Les dépenses de chaque organisme sont décidées par le pouvoir législatif de chaque nation.

Et c’est justement fort de ce principe que le gouvernement écossais vient d’octroyer 3 millions de livres supplémentaires à sa branche de santé pour faire face à l’hiver. Shona Robison, la secrétaire d’État à la santé a expliqué : « nous savons que durant l’hiver, la demande en services de santé augmente. C’est la raison pour laquelle nous travaillons main dans la main avec notre NHS et les services sociaux pour s’assurer qu’ils ont mis en place le meilleur plan ». « L’Écosse est bien préparée pour faire face à l’hiver », a-t-elle affirmé au Collège Royal des Urgences d’Écosse aujourd’hui.

Le gouvernement écossais est fier de savoir son système de santé le meilleur du Royaume-Uni et n’hésite pas à y investir. Il fut un temps, on parlait de la sécurité sociale française comme étant la meilleure du monde (ni plus ni moins). Le gouvernement français, lui, choisit de niveler par le bas en dégradant le service pour rééquilibrer les comptes ! Question de choix politiques.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]
b783538ba8b3a482f2de6511acd1a30d((((((((((((((((