Accueil / Degemer / À la Une / Calais. Des adolescents triés au faciès par des CRS ?

Calais. Des adolescents triés au faciès par des CRS ?

Calais Jungle

Voilà une accusation qui pourrait mettre à mal le fameux « plan com’ » du gouvernement et notamment du Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Dans un communiqué de presse signés conjointement par les associations Utopia 56 et L’Auberge des Migrants, ces dernières font état de « scènes choquantes dans le traitement des enfants et adolescents ».

Alors que Bernard Cazeneuve fait état de 372 enfants mineurs placés dans des CAP (Centre d’Accueil Provisoire) en attente de l’instruction de leur dossier, c’est justement lors de cette instruction que des attitudes inadmissibles de la part des forces de l’ordre auraient été constatées par les responsables associatifs. « A 8H ce mardi, les enfants et adolescents avaient à nouveau rendez-vous devant le sas. Certains, angoissés à l’idée de ne pas être pris en charge, avaient dormi devant, à même le sol. Les CRS ont alors eux même procédé au tri « au faciès » : «bambino yes… no bambino, no … »» rapportent ainsi les deux associations venant en aide aux personnes réfugiées du camp.

Cette situation n’a pas perduré : alertés par Utopia 56 et L’Auberge des Migrants, les services de la préfecture ont immédiatement fait cesser ces agissements des CRS, avec un effet somme toute relatif car la procédure de tri « au faciès » aurait été renouvelée quelques heures plus tard. Par ailleurs, il a également été relevé que les enfants mineurs auraient été « encerclés par des barrières, puis par des forces de l’ordre pendant plus de trois heures ». Seule l’association « Care 4 Calais » a pu leur délivrer de l’eau et un repas n’aurait été servi pour les enfants mineurs qu’à 14h30 !

Bien loin des images que souhaite nous montrer le Ministre de l’Intérieur et la Préfecture, le traitement des personnes réfugiés, et notamment les mineurs isolés, n’est pas de nature à respecter la dignité humaine des individus…

> Victor Gallou

Victor Gallou
Originaire de Lorient et étudiant en Master 2 de Droit Public à lʼUniversité de Bretagne-Sud (UBS) à Vannes, Victor Gallou est chargé des affaires internationales de l'UDB
b2b84f47e92366ab0806c9b7557d0100xxxxxxxxxxxxxxxxxxx