Accueil / Degemer / À la Une / La « glottophobie », un totalitarisme

La « glottophobie », un totalitarisme

academie_francaise_paris_2013

Philippe Blanchet, professeur de sociolinguistique à l’université Rennes-2, spécialiste de la diversité linguistique et culturelle, est l’auteur de Discriminations : combattre la glottophobie. Il y explore le cas français et comment le fait d’imposer une langue standard est un des moyens pour les groupes détenteurs du pouvoir étatique d’asseoir leur domination, au mépris des textes internationaux de protection des droits humains.

La France, « pays des droits de l’homme »… Les « valeurs de la République » (rarement précisées, mais qui seraient « la dignité, la liberté, l’égalité – notamment entre les filles et les garçons –, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect et l’absence de toute forme de discrimination », selon les programmes de l’Éducation nationale)… Ces mots sans cesse répétés le sont bien trop souvent pour ne pas relever de la propagande et attirer une attention critique.

Auraiton besoin de le clamer autant si ça allait de soi ? Bien sûr, la Déclaration des droits de lhomme et du citoyen (DDHC) de 1789 figure en préambule de la Constitution de 1958, mais la plupart des États du monde ont ratifié dautres déclarations comparables, à portée internationale et souvent plus protectrices des droits humains que le texte français

traittrait long
le pbRetrouvez la suite dans l’édition papier du Peuple breton. Cliquez sur l’onglet «j’achète ce numéro » pour acquérir l’édition du PB contenant cet article. Sinon, vous pouvez aussi vous abonner pour ne rien rater !
Je m'abonne 2

J'achete

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
6dbc78cc1e7edde5a43fcf1795354d84++