Accueil / Degemer / À la Une / Une journée de grève pour la maison d’édition « TES »

Une journée de grève pour la maison d’édition « TES »

istor-geografiezh
Exemple d’ouvrage produit par TES

 

TES (Ti-Embann ar Skolioù) a été créée en 1994 dans le but de produire du matériel scolaire (livres, manuels, ressources audiovisuelles et numériques…) en langue bretonne. « Face à une situation dégradée qui ne [leur] permettra pas de faire [leur] travail correctement », le personnel de TES a décidé de se mettre en grève aujourd’hui, mardi 4 octobre. Une unique journée durant laquelle ils se sont rendus au Conseil régional de Bretagne afin de demander aux élus leur soutien étant entendu que la région administrative assure les frais de fonctionnement de cette maison d’édition.

La cause de cette grève, c’est le non-renouvellement du CDD d’une maquettiste qui prive TES d’un poste. « Nous dénonçons une gestion du personnel opaque, peu respectueuse des individus et ne tenant pas compte des besoins réels de la structure. Nous insistons sur la nécessité de recruter un personnel ayant un profil de maquettiste, bretonnant, afin de maintenir une équipe qui sera à même d’assurer au mieux les tâches qui lui seront confiées » explique le communiqué. Avant de poursuivre : « M. le Recteur d’académie a annoncé le 15 septembre qu’il présentera dans quelques semaines un plan de développement pour les langues de Bretagne. La situation actuelle de TES ne nous paraît pas aller dans ce sens ».

 

Contacté par Le Peuple breton, Riwal Georgelin nous a appris qu’un rendez-vous avait été fixé le 13 octobre avec le Rectorat. À suivre donc…

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.