Accueil / Degemer / À la Une / La fille des forges a 50 ans

La fille des forges a 50 ans

sbfm-2

Cet été, la commune d’Inzinzac-Lochrist a commémoré la fermeture de ses forges, tandis que quelques jours plus tard le syndicat CGT de la SBFM fêtait à Hennebont les cinquante ans de la filiale Renault. Retour sur ce demi-siècle d’histoire.

Les forges d’Hennebont fabriquaient du fer blanc destiné aux boîtes métalliques des conserveries du littoral. Au début des années 1960, en contrôlant ces usines utilisatrices de fer blanc, le groupe de Wendel, qui vise une position de monopole, prive Hennebont de son marché régional et condamne la firme à l’asphyxie.

Sous la pression de la population du pays de Lorient, avec une remarquable solidarité ouvrière et paysanne, lÉtat, dans le cadre de la reconversion des forges, décide limplantation de la Société bretonne de fonderie et mécanique (SBFM)

traittrait long
le pbRetrouvez la suite dans l’édition papier du Peuple breton. Cliquez sur l’onglet «j’achète ce numéro » pour acquérir l’édition du PB contenant cet article. Sinon, vous pouvez aussi vous abonner pour ne rien rater !
Je m'abonne 2

J'achete

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
db72a69effb217f4ef8af0145e30df5eRRRRRRRRRRRR