Accueil / Degemer / À la Une / Une exposition sur l’histoire des esclaves de l’île de Tromelin

Une exposition sur l’histoire des esclaves de l’île de Tromelin

expo château / Ile des esclaves oubliés - Tromelin" du NP d'oc

La maison de l’agglomération lorientaise, au Péristyle, accueille depuis le 28 mai une exposition intitulée « Tromelin. L’île des esclaves oubliés » et réalisée par l’Inrap, le château des Ducs de Bretagne à Nantes et le ministère de la culture.

Parti de Bayonne le 17 novembre 1760, l’Utile, un navire armé par la compagnie des Indes (basée à Port-Louis) est envoyé à Madagascar pour réunir des vivres destinées à ravitailler les colonies. Mais outre la nourriture, le capitaine Lafargue embarque à son bord 160 esclaves malgaches alors que le gouverneur de l’île de France (l’actuelle île Maurice) tente de suspendre le trafic depuis décembre 1760. Le navire s’échoue le 31 juillet 1761 (de nuit) sur « l’île de Sable », un îlot désert au large de Madagascar. 18 membres d’équipage et près de 70 esclaves se noient. Les rescapés (210) rejoignent l’île d’à peine 1 km². Le premier lieutenant Castellan organise alors la survie et après deux mois, l’équipage reprend la mer à bord d’une embarcation de fortune en promettant aux esclaves de revenir les chercher. Ces derniers attendront 15 ans avant d’être secourus par Jacques Marie de Tromelin (qui donna son nom à l’île). Au total, sept femmes et un bébé ont survécu.

Mélangeant objets du musée de la compagnie des Indes de Port-Louis et reproductions de cartes de la bibliothèque nationale de France, cette petite exposition est une belle réussite qui concilie l’Histoire et les fouilles archéologiques réalisées sur le terrain donnant des indications sur la façon dont les esclaves ont pu survivre. On a peine à croire possible une vie dans un milieu si rude et pourtant… Un bémol : alors qu’on trouve quelques inscriptions en anglais, la langue bretonne est elle aussi oubliée. Espérons qu’elle soit dans le cahier des charges de la prochaine exposition de la maison de l’agglomération !

La visite est gratuite et dure jusqu’au 30 octobre 2016, n’hésitez pas à y faire un tour.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]
df7b1e4164eb9ff7d8daef141d5e5cd1vvvvvvvvvvvvvvvvvvv