Accueil / Degemer / À la Une / Nil Caouissin : « Oui la Bretagne à l’offensive et sur le terrain dès septembre »

Nil Caouissin : « Oui la Bretagne à l’offensive et sur le terrain dès septembre »

Nil Caouissin à l'université d'été de RPS
Nil Caouissin à l’université d’été de RPS

Depuis décembre 2015, avec la fin de la campagne de l’élection régionale, la plate-forme « Oui la Bretagne – Breizh Evel Just », regroupant l’UDB, le MBP et des personnalités non encartées, semblait être en sommeil. Elle doit maintenant être relancée, dans un contexte politique chargé. Entretien avec Nil Caouissin, porte-parole de l’Union démocratique bretonne.

Au début de l’été, l’UDB et le MBP ont annoncé vouloir réactiver la plate-forme « Oui la Bretagne – Breizh Evel-Just » en 2016. Pouvez-vous nous en dire plus?

Les choix stratégiques doivent être assumés dans la durée. La plate-forme Oui la Bretagne a montré son intérêt lors de l’élection régionale, avec une liste autonomiste bien identifiée, et beaucoup de participants individuels qui ont pu apporter leur pierre à l’édifice. La campagne de terrain avait été très positive, et malgré le climat étouffant d’État d’urgence, nous avons pu dépasser les 5 % et devenir la quatrième force politique en Bretagne administrative. Une première pour une liste bretonne comptant sur ses propres forces, sans le soutien d’un parti hexagonal. Nous voulons transformer l’essai en 2017, en profitant de la médiatisation de la campagne présidentielle, à laquelle participe Christian Troadec. Les résultats des régionales dans certaines circonscriptions nous laissent aussi espérer l’élection de plusieurs députés. Il ne faut pas rater cette occasion.

Quelles différences par rapport à la version 2015 de la plate-forme ?

Le principe reste le même : les deux organisations sont associées par un accord et mettent leurs forces en commun pour trouver des candidats, financer les campagnes, faire le travail de terrain. Le site sera réactivé sous peu. On y trouvera les présentations des candidats et le programme minimum commun à tous les participants. Le label OLB est utilisable par tous ceux qui intègrent les équipes, membres ou non des deux partis fondateurs. La spécificité des élections de 2017 est que les campagnes Oui la Bretagne s’inscriront dans le cadre de Région et Peuples Solidaires, qui regroupe des militants de Savoie, de Corse, d’Occitanie, du Pays Basque, d’Alsace, de Catalogne…

Et cette fois, la plate-forme Oui la Bretagne s’étendra sur toute la Bretagne, Loire-Atlantique comprises. Nous ne sommes plus dans le contexte de l’élection régionale qui imposait de construire une liste, à part, pour l’ensemble de la région Pays-de-la-Loire.

La campagne commencera dès le mois de septembre en Bretagne ?

Oui, dans un contexte politique très dense. En plus de la manifestation pour la réunification de la Bretagne, à Nantes, on peut s’attendre à une relance de la mobilisation contre la loi El-Khomri, à laquelle l’UDB participera. Nous poursuivons également notre engagement pour des transports publics accessibles et performants en Bretagne. Au début du mois, l’UDB mènera une campagne d’information sur l’arnaque aux bornes SNCF dans les gares de la région Bretagne administrative (voir le lien). Nous lancerons aussi une nouvelle marche, pour la défense de la ligne Rennes-Châteaubriant, qui subit une dégradation du service à cause de la concentration des crédits sur les liaisons vers Paris. Il y aura donc beaucoup à faire dès septembre, avec de la place pour tous ceux qui veulent donner un coup de main ! Pour une candidate ou un candidat aux élections législatives, s’engager dans ces mobilisations sera un bon moyen de commencer sa campagne.

Comment participer ?

Durant la campagne des élections régionales, des comités locaux Oui la Bretagne s’étaient créés, pour coordonner les efforts des sections de l’UDB et du MBP et associer des volontaires extérieurs aux deux organisations. Nous appelons aujourd’hui ces comités à se remettre en place, en s’adaptant aux circonscriptions. Ils auront leur utilité pour appuyer les campagnes des candidats aux législatives, comme pour rechercher des parrainages de maires pour la candidature de Christian Troadec.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
e5cc7fe773691ebee01b1e75683dad01((((((((((((