Accueil / Degemer / À la Une / L’impact des résidences secondaires

L’impact des résidences secondaires

photo Ploumanac'h

La Bretagne est, depuis longtemps, devenue une destination touristique phare et malgré son peu d’accessibilité à l’international (notamment par avion), elle réussit la prouesse d’attirer plus de 10 millions de touristes chaque année. Un motif de fierté qui pèse lourd dans le PIB régional et que la plupart des élus cherchent à développer davantage. Mais à trop se rendre dépendant des autres, de l’argent des autres, on bâtit des châteaux de sable et surtout on crée un certain nombre de nuisances pour les locaux… Comme l’été dernier, Le Peuple breton se penche sur le cas des résidences secondaires, en Bretagne et plus généralement dans les « périphéries » en Europe.

La domination de léconomie de marché dans lorganisation de nos territoires de vie est devenue essentielle, refondant les spatialités. Cest elle qui désormais structure nos territoires au nom de la performance économique, laquelle implique concentration des activités et des hommes, spécialisation et mise en concurrence des territoires, mobilité croissante des individus, or, ce sont des visions à court terme

traittrait long
le pbRetrouvez la suite dans l’édition papier du Peuple breton. Cliquez sur l’onglet «j’achète ce numéro » pour acquérir l’édition du PB contenant cet article. Sinon, vous pouvez aussi vous abonner pour ne rien rater !
Je m'abonne 2

J'achete

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.