Accueil / Degemer / À la Une / Un arrêté anti-mendicité à Fougères

Un arrêté anti-mendicité à Fougères

Fougères

Au prétexte d’un fait divers devant une supérette, le maire de Fougères divers-gauche, Louis Feuvrier, a pris un arrêté interdisant la mendicité dans le centre-ville (place Briand, rue Porte Roger, place du Théâtre, rue Chateaubriand) du 21 juillet au 30 septembre. Ce dernier estime en effet que la présence de « mendiants » constitue une occupation abusive du domaine public et que cela gêne en période touristique !

Cette décision a fait réagir un certain nombres d’habitants, la section locale d’Alternative libertaire ainsi que la CNT. Ensembles, ils ont élaboré un tract pour dénoncer ce choix estimant que « ce n’est pas aux personnes qui mendient qu’il faut s’attaquer mais à la pauvreté elle même. » « Ce type de décision est inacceptable puisqu’elle considère que la mendicité ne peut s’exercer que dans les endroits cachés de la ville. » argumente encore le tract.

Effectivement, en déplaçant le « problème », on ne le résout pas. Cet arrêté fait aussi suite au choix de placer des caméras de surveillance dans les rues de Fougères à partir de janvier. Il est vrai que la circonscription de Fougères est concernée par un fort vote FN, mais est-ce en répondant aux questions de société à la manière de la droite et de l’extrême-droite que l’on enraillera leur montée ?

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.
f60395e49a53d3ec90ed8db35de8a9ecYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY