Accueil / Degemer / À la Une / Bravo Monsieur Quilès !

Bravo Monsieur Quilès !

Paul-Quiles

Imaginons deux minutes le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, intervenir à Brest d’ici quelques années à l’invitation d’un colloque de l’université européenne de la paix. Imaginons-le dénoncer la politique française de dissuasion nucléaire et l’absence total de débat sur le sujet. Peu de chances que cela arrive tant notre connétable endosse sa fonction avec zèle et constance, jouant de ses talents de VRP en armements en faisant profiter sa région de sa forte influence.

Alors que le tir de missile M51 au large de Penmarc’h a été ajourné, c’est pourtant ce qu’a fait Paul Quilès, ministre de la défense entre 1985 et 1986, en répondant à une interview dans le Télégramme du 16 juin. Celui-ci y affirme « avoir récité le catéchisme » quand il était ministre tout en ayant « posé des questions ». « Je recevais peu de réponses. Un peu comme une religion où l’on ne discute jamais de l’existence de Dieu (…) » a-t-il affirmé. « Il faut commencer par abandonner la composante nucléaire aérienne et réfléchir à une diminution de la force de frappe embarquée à bord des sous-marins. Dire que l’impact économique serait trop important revient à tuer le débat sur le sujet », conclut-il. L’impact budgétaire, en revanche, pourrait être surveillé à la loupe. Le tir du missile coûterait selon l’ancien ministre la bagatelle de 120 millions d’euros.

Saluons-donc cette prise de position courageuse et regrettons que M. Quilès soit bien seul dans son parti et parmi ses pairs à tenir ce discours.

> Naig Le Gars

Naig Le Gars
Naig le Gars vit à Quimper. Auteure de plusieurs ouvrages dont le dernier "Du cauchemar à l'espoir", elle a également été conseillère régionale entre 2004 et 2015.
afb8f5de9214d3f25681336253fd640b<<<<<<