Accueil / Degemer / À la Une / Camouflet diplomatique pour la Turquie

Camouflet diplomatique pour la Turquie

bundestag

Le 2 juin dernier a eu lieu un vote important au Budestag. Les députés allemands ont en effet reconnu, cent ans après qu’il ait eu lieu, le génocide du peuple arménien et d’autres minorités chrétiennes comme les assyriens en 1915. La plupart des historiens estiment à plus d’un million le nombre de morts en Anatolie sous l’empire Ottoman.

La décision n’a pas plu du tout au président turc Recep Tayyip Erdogan qui a annoncé que ce vote allait « sérieusement affecter les relations turco-allemandes ». Pour les députés allemand d’origine turque ayant voté cette motion commune de la CDU, du SPD et des Verts, le président a même parlé de « sang corrompu » coulant dans leurs veines. Selon le quotidien turc Hurriyet, une plainte a été déposée visant à faire inculper les onze élus allemands aux racines turques pour « insulte à l’identité turque et à l’État turc ». Ce dernier a en effet toujours réfuté le terme de « génocide » pour qualifier ce massacre. Au sein du parlement turc, seul le HDP a salué ce vote qui redemandait à la Turquie de se confronter à son passé pour pouvoir aller vers une réconciliation avec le peuple arménien.

Erdogan cherche déjà des possibilités de sanctions à l’encontre de l’Allemagne et a quasiment menacé les députés d’origine turque à qui il a été conseillé de ne pas se rendre en Turquie. Alors que la Turquie se croyait en position de force dans les négociations avec l’Union européenne suite aux accords sur les réfugiés et à l’argent consenti au gouvernement turc pour garder les réfugiés sur son sol, l’Allemagne a infligé un camouflet diplomatique au président Erdogan dont la dérive dictatoriale est aujourd’hui évidente. Rien que pour cela, on peut saluer les députés du Bundestag.

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.